Bigmammy en ligne

05 novembre 2018

Et si on apprenait à écrire en sténo ?

Un matin de reprise de travail, je pense qu'il est important de se souvenir que certains métiers disparaissent avec la technologie tandis que d'autres émergent .... Le seul parchemin dont ma maman était fière, après le certificat d’études pour lequel elle fut reçue première du canton, était son diplôme de steno-dactylographe et teneur de livres, obtenu à l’école Pigier autour de 1931. Bien entendu, elle avait travaillé pour se payer les cours … Et toute sa vie, je la voyais prendre des notes, par exemple pour saisir... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2018

R.I.P. Arto Paasilinna

L'hommage de Claude : L’écrivain finlandais Arto Paasilinna vient de nous quitter. Né en 1942 en Laponie, d'abord  bucheron, puis journaliste, il a écrit, presque chaque année, un conte de la vie finlandaise. Il en a traité tous les aspects. D’abord, la forêt et les milliers de lacs, qui composent le paysage et développent métiers et savoir-faire, imposant une efficacité visible dès l’Ecole primaire. Ensuite le Protestantisme, version luthérienne, mais avec les anges gardiens qui flottent au dessus des héros. Les... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2018

La seule histoire, roman de Julian Barnes

La critique de Claude :   Julian Barnes,  né en 1946, est l’un des auteurs les plus passionnants de la littérature anglaise. Fils de deux parents professeurs de langue et de civilisation française, il a écrit des recueils de nouvelles expliquant pourquoi la France est la France, et pourquoi le Royaume Uni est le Royaume Uni. Et comment, en s’unissant, ils deviennent puissants. Citons notamment  "England, England" en 2000, ou «Quelque chose à déclarer» en 2004. Au moment où le vent mauvais du Brexit écarte l’un de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2018

Piranhas, roman de Roberto Saviano

  C’est une bande d’ados, ils n’ont pas plus de 16 ans … avec une famille avec des pères et des mères qui travaillent. Ils sont napolitains et biberonnés aux jeux video et à leurs consoles : Assassins’Creed, Call of Duty, Breaking Bad, et vont – occasionnellement – au lycée. Parmi eux, un ange blond : Nicolas, dit Maharadja. Car tous arborent un surnom … qui leur restera toute leur vie. Sauf que ces jeunes vivent dans un chaudron où la violence camorriste quotidienne fait partie du décor, de la tradition, suinte... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2018

Le Lac d'or, roman de Jacques-Pierre Amette

A première vue, c’est un polar … Et effectivement, on suit les investigations policières destinées à élucider le meurtre d’une jeune prostituée, Chloé, retrouvée sur les rails de la gare d’Austerlitz, balancée d’un pont. L’enquête est confiée à un binôme de flics du commissariat du XIIIème, Ferragus et Barbey. Normal … Quoique … Car le narrateur, Barbey, a eu une affaire amoureuse avec Chloé, qui lui a servi d’indicatrice lors d'une filature à rallonges d’étranges Birmans qui focalisent l’attention de ce flic désabusé depuis des... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2018

Tu t'appelais Maria Schneider, roman de Vanessa Schneider

  C’est une incantation, une conversation à sens unique avec l’au-delà entre une petite fille de bientôt 50 ans et sa cousine plus âgée de 17 ans, aimée, admirée, pleurée … oubliée. A travers l’évocation de celle qui fut la scandaleuse jeune première d’« Un dernier tango à Paris », Vanessa Schneider exorcise les démons de sa propre enfance dans une famille pas vraiment dans les clous. Ce film sorti en 1972  - que nous avions vu dès sa sortie - et aussitôt devenu culte – cul-te – où le réalisateur Bernardo... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2018

Mademoiselle de Joncquères, film en costumes d'Emmanuel Mouret

    Ceux qui, comme nous, ont vu plusieurs fois (et naturellement adoré) « Les Liaisons dangereuses » de Stephen Frears (1988) et « Valmont » de Milos Forman (1989) seront sans doute un peu déçus. L’histoire qui nous est contée est tirée du roman de Denis Diderot « Jacques Le Fataliste et son maître », publié entre 1765 et 1780. Elle a déjà fait l'objet d'une adaptation cinématographique sous le titre "Les Dames du bois de Boulogne" tourné par Robert Bresson en 1945 et présente de grandes... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2018

Gérard Collard, un libraire qui s'engage !

  Avec sa houpette sur le haut du crane rasé et ses lunettes rondes, il a l’air d’un enfant qui aurait refusé de vieillir. A 66 ans, tout de même, il appartient presque à ma génération et ce n’est sans doute pas un hasard s’il a donné le nom de « La griffe noire » à la librairie qu’il a cofondée à Saint-Maur - l'une des 30 plus importantes de France -  un titre qui  me plaît puisque je suis fan de la célèbre bande dessinée de Jacques Martin. Je vous parle de lui parce que depuis des années, ses... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2018

Le coeur converti, roman de Stefan Hertmans

Itinéraire d’une enfant pourchassée …ou la terrifiante épopée de la fille d’un seigneur Viking de Rouen, née quatre ans après la bataille d’Hastings, tombée amoureuse de David, le bel étudiant fils du rabbin de Narbonne venu parfaire ses études à la célèbre yeshiva normande. Ils s’aiment, ils fuient vers le sud à pied ou sur le dos d’une mule tout comme la vierge Marie, bravant les périls et surtout les chevaliers normands partis à la recherche de la belle Vigdis-Adélaïs-Sarah-Hamoutal. Cruel 11ème siècle : l’intolérance y... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 juillet 2018

La disparue de Saint-Maur, polar historique de Jean-Christophe Portes

  Troisième épisode des enquêtes de Victor Dauterive, sous-lieutenant de Gendarmerie et protégé de La Fayette, qui se déroule cette fois dans les derniers jours de l’hiver 1791 …   Une jeune femme a disparu depuis une semaine alors que règne un froid de gueux et, curieusement, Victor Dauterive ne rencontre aucune coopération de la part de sa famille d’aristocrates désargentés pour tenter de la retrouver, ni du juge de paix local qui voit d’un très mauvais œil l’ingérence de ce jeune parisien dans sa juridiction … Mais... [Lire la suite]