Bigmammy en ligne

16 août 2012

Un adolescent d'autrefois, roman de François Mauriac (1969)

Le dernier roman publié de son vivant par François Mauriac, en 1969. L’histoire d’un jeune homme nanti, qui commence à l’âge de dix-sept ans et se termine à Paris, cinq années plus tard. Un roman de jeunesse ?  Bien au contraire, celui d’un homme près de sa fin qui n’a plus rien à cacher de son initiation à la vie charnelle, de ses doutes mystiques, de ses inclinations. « Moi le jeune homme triste, qui s’éloigna parce qu’il avait de grands biens ». Quand on a visité Malagar, les lieux où François Mauriac vécut,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2012

La Brède, chez Montesquieu ...

Le château de La Brède, au sud de Bordeaux, est le domaine apporté en dot par la mère de Charles de Montesquieu. "Baron de la Brède et de Montesquieu, Charles de Secondat a étudié le droit et devint avocat puis conseiller au Parlement de Bordeaux. Nommé président du parlement de Guyenne en 1716, il vend sa charge pour se consacrer à l'écriture et à de nombreux voyages en Europe, particulièrement en Angleterre et en Italie, qui viennent nourrir ses réflexions politiques, philosophiques et sociales. Pétri de philosophie... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2012

Malagar, la thébaïde de François Mauriac

Première étape de notre petit voyage en Médoc. Nous commençons par visiter des demeures d'écrivains, et, en premier : Malagar, la maison de François Mauriac (1885-1970). - C'est un domaine familial, acheté en 1843 par le grand-père de François Mauriac, négociant en bois de merrain établi à Langon. Une maison et ses dépendances, chais et exploitation viticole juchée sur le haut d'une colline dominant la Garonne. Une terrasse magnifique, avec au loin - mais pas tant que ça - la ligne sombre des Landes ... Un paysage qui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2012

Un anglais sous les tropiques, roman de William Boyd

La critique de Claude : « A good man in Africa » est le premier roman (sorti en 1981) d’un de mes auteurs préférés, William Boyd, dont je relis cet été toute l’œuvre. Disons tout de suite que ce n’est pas mon favori. Certes, le grand Boyd perce déjà, dans l’art de décrire les êtres, les situations et les décors. C’est un maître de la technique du roman, exercice pratiqué et enseigné dans les pays anglo-saxons. D’où vient alors un certain malaise ? De la complexité du scénario d’abord. Boyd a certes voulu écrire... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2012

Mano a mano, roman de Françoise Bourdin

Le mano a mano désigne la corrida au cours de laquelle les matadors ou les novilleros ne sont que deux pour combattre six taureaux. Ici, on comprend donc tout de suite qu’on va évoluer entre Camargue et Andalousie, chez les aficionados et dans le sang des arènes. Françoise Bourdin (30 romans publiés chez Belfond depuis 1994) est un auteur à succès dont le chiffre des ventes se compare avantageusement  à celui d’un Guillaume Musso ou de Marc Lévy. Mais on en parle rarement car il s’agit de romans destinés aux femmes,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2012

L'après-midi bleu, roman de William Boyd

La critique de Claude : Dans la série "je relis tout William Boyd", voici son cinquième roman, paru dans sa traduction française, par Christine Besse, en 1994. Cette après-midi bleu, c'est un ciel d'orage tropical sur la baie de Manille aux Philippines, et, 30 ans plus tard, sur la rade de Lisbonne. L'orage est, bien sur, celui de l'amour fou. Comme toujours chez Boyd, le héros est un homme jeune, intelligent, inventif - ô  combien ! -, et amoureux. C'est le fils d'un solide et banal ingénieur des Chemins de fer,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juillet 2012

l'histoire d'Helen Keller, récit par Lorena A. Hickok

La critique de Camille  (11 ans) : Ce livre a fait mon plus grand bonheur même s'il m'a fait pleurer plusieurs fois. Cette histoire raconte la vie d'une petite fille aveugle, sourde et muette. Helen a été touchée à l'âge de deux ans par une commotion cérébrale. Elle est désormais enfermée à jamais dans une prison sans mots, sans sons ni couleurs. Cependant, à l'arrivée de Ann Sullivan, tout change, avec un alphabet manuel qui se lit au creux de la paume de la main. Ann parviendra-t-elle à ouvrir les portes de la prison... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2012

Stars and Bars, roman de William Boyd

La critique de Claude : Pour les amateurs de William Boyd, cette oeuvre de jeunesse (1984, il a 32 ans), très inspirée par le surréalisme et l’absurde, sera un délice de plus. Le Stars and Bars, c’est le premier drapeau de la Confédération sudiste et esclavagiste (1861-1865), qui inspire aujourd’hui le drapeau de l’Etat de Géorgie.  Le héros, comme souvent chez Boyd, est un homme (encore) jeune, Anglais, poursuivi par des forces obscures vouées à sa perte. Notez bien qu’il les attire, par sa timidité, sa couardise et sa... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2012

La femme et le pantin, roman de Pierre Louÿs

Quatre ans après les chansons de Bilitis, Pierre Louÿs publie en 1898 ce roman à l’écriture âpre, fluide et acérée. Plus d’un siècle plus tard, on lit cette histoire terriblement actuelle avec autant d’intérêt. Il s’agit de la trajectoire d’une femme fatale, qui inspira un grand nombre de cinéastes : Jacques de Baroncelli en 1928, Joseph von Sternberg – avec Marlène Dietrich – en 1935, Julien Duvivier avec Brigitte Bardot en 1959, Luis Bunuel en 1977 avec Carole Bouquet et Fernando Rey. André Stevenol est un... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juin 2012

Les chansons de Bilitis (1894) par Pierre Louÿs

Voici un livre qui, lorsqu’il fut publié en 1894, fit naturellement scandale, et ce, à plusieurs titres.  Pierre Louÿs, jeune (il a alors 24 ans !) écrivain érudit et bibliophile, qui a fait ses classes à l'Ecole Alsacienne où il s'est lié d'amitié avec André Gide, mais surtout grand amoureux à la vie sentimentalement tumultueuse, présente ce court texte comme la traduction d’une poétesse née au début du VIème siècle avant Jésus-Christ, dont les écrits étaient gravés sur les parois de son tombeau retrouvé à... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,