Bigmammy en ligne

20 septembre 2012

Jacquou le Croquant, roman d'Eugène Le Roy (1899)

Je me souviens avoir lu ce classique de la littérature rustique voici vingt-cinq ans, lorsque j’achetai notre maison de Lot-et-Garonne, à la lisière de cette forêt Barade qui sert de cadre à ce roman. Mais malgré les deux adaptations télévisuelle (Stellio Lorenzi en 1969) puis cinématographique (Laurent Boutonnat en 2007) qui ont eu un certain succès, je ne me souvenais plus de l’intrigue et j’ai éprouvé un vif plaisir à relire cette terrifiante épopée jusqu’à sa fin, heureusement favorable pour le héros. Plus même, en lisant dans... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 septembre 2012

Rien de grave, roman de Justine Lévy

Comme il est difficile d’exister quand on est la fille d’un homme surdoué, hyper-médiatisé, et qu’on a épousé un homme-enfant, lui aussi, intelligent, beau et égocentrique ! C’est ce qui arrive à Louise, jeune écrivaine douée mais qui doute complètement de son talent, persuadée de ne jamais pouvoir être à la hauteur. Il faut dire que cette pauvre petite fille est riche d’une famille encombrante. Sa mère, ancienne beauté fantasque à peine plus âgée qu’elle, se meurt doucement d’un cancer du sein, son père, dandy pourfendeur... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2012

Brazzaville Beach, roman de William Boyd

La critique de Claude : Brazzaville Beach est presque une œuvre de jeunesse de William Boyd (son cinquième roman, publié en 1990). Pourtant c’est un roman très achevé, où s’entrecroisent habilement deux histoires différentes. Au centre, comme presque toujours chez l’auteur, un héros anglais, ici une héroïne, intelligente et sensible, qui va devoir faire preuve d’habileté (ingenuity), de courage et de cœur pour gérer des évènements lourdement contraires. Elle s’appelle « Hope » (l’Espérance) et sa sœur ainée, qui est... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2012

Armadillo, roman de William Boyd

La critique de Claude : En continuant la revue des œuvres de William Boyd, voici Armadillo, paru en France en 1998. Armadillo, c’est, en espagnol, le « Petit chevalier » : allusion aux casques de guerriers grecs antiques que collectionne le héros, et aussi à son courage solitaire. Comme la plupart des héros de William Boyd, celui-ci est un homme jeune, intelligent, et brave, confronté à un univers de brutes ou, ici, de voyous dirigeant leurs fraudes depuis leur Club de Mayfair. Mieux encore, c’est un petit Rom de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2012

Journal d'un vampire (2), roman de J.L. Smith

La critique de Camille : Nous revoilà dans la suite de Vampires Diairies. Elena, Stefan et Damon reviennent dans de nouvelles aventures. Transformée depuis peu en vampire – on ne sait pas au début comment ni par qui – se souvient progressivement de sa vie d’avant, tandis qu’une force mystérieuse terrorise les habitants de la ville. Stephan et Damon doivent trouver qui est à l’origine de ce calvaire, même si pour cela, ils doivent s’entraider. Ils remontent donc  la piste. Elena, Stefan et Damon découvrent cette personne qui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2012

Un adolescent d'autrefois, roman de François Mauriac (1969)

Le dernier roman publié de son vivant par François Mauriac, en 1969. L’histoire d’un jeune homme nanti, qui commence à l’âge de dix-sept ans et se termine à Paris, cinq années plus tard. Un roman de jeunesse ?  Bien au contraire, celui d’un homme près de sa fin qui n’a plus rien à cacher de son initiation à la vie charnelle, de ses doutes mystiques, de ses inclinations. « Moi le jeune homme triste, qui s’éloigna parce qu’il avait de grands biens ». Quand on a visité Malagar, les lieux où François Mauriac vécut,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2012

La Brède, chez Montesquieu ...

Le château de La Brède, au sud de Bordeaux, est le domaine apporté en dot par la mère de Charles de Montesquieu. "Baron de la Brède et de Montesquieu, Charles de Secondat a étudié le droit et devint avocat puis conseiller au Parlement de Bordeaux. Nommé président du parlement de Guyenne en 1716, il vend sa charge pour se consacrer à l'écriture et à de nombreux voyages en Europe, particulièrement en Angleterre et en Italie, qui viennent nourrir ses réflexions politiques, philosophiques et sociales. Pétri de philosophie... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2012

Malagar, la thébaïde de François Mauriac

Première étape de notre petit voyage en Médoc. Nous commençons par visiter des demeures d'écrivains, et, en premier : Malagar, la maison de François Mauriac (1885-1970). - C'est un domaine familial, acheté en 1843 par le grand-père de François Mauriac, négociant en bois de merrain établi à Langon. Une maison et ses dépendances, chais et exploitation viticole juchée sur le haut d'une colline dominant la Garonne. Une terrasse magnifique, avec au loin - mais pas tant que ça - la ligne sombre des Landes ... Un paysage qui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2012

Un anglais sous les tropiques, roman de William Boyd

La critique de Claude : « A good man in Africa » est le premier roman (sorti en 1981) d’un de mes auteurs préférés, William Boyd, dont je relis cet été toute l’œuvre. Disons tout de suite que ce n’est pas mon favori. Certes, le grand Boyd perce déjà, dans l’art de décrire les êtres, les situations et les décors. C’est un maître de la technique du roman, exercice pratiqué et enseigné dans les pays anglo-saxons. D’où vient alors un certain malaise ? De la complexité du scénario d’abord. Boyd a certes voulu écrire... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2012

Mano a mano, roman de Françoise Bourdin

Le mano a mano désigne la corrida au cours de laquelle les matadors ou les novilleros ne sont que deux pour combattre six taureaux. Ici, on comprend donc tout de suite qu’on va évoluer entre Camargue et Andalousie, chez les aficionados et dans le sang des arènes. Françoise Bourdin (30 romans publiés chez Belfond depuis 1994) est un auteur à succès dont le chiffre des ventes se compare avantageusement  à celui d’un Guillaume Musso ou de Marc Lévy. Mais on en parle rarement car il s’agit de romans destinés aux femmes,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :