Bigmammy en ligne

18 octobre 2015

Les vies multiples d'Amory Clay, roman de William Boyd

La critique de Claude :   Depuis 1984, William Boyd, écrivain britannique, nous a livré une vingtaine de romans. La plupart racontent  la vie entière et donc l’itinéraire, d’un personnage, souvent de modeste origine, mais dont les circonstances font un véritable héros, tels qu’un petit cinéaste, une espionne « sans grade », un cadre d’assurance, un chirurgien, un chercheur en climatologie, une scientifique. Amory Clay, photographe et photo-journaliste, ne fait pas exception : elle n’a pas froid aux... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2015

Treize enquêtes de la machine à penser, nouvelles policières de Jacques Futrelle

Ce nom d’auteur de romans policiers ne vous dit rien ? A moi non plus jusqu’à ce que je le découvre grâce à un lecteur assidu – comme moi – de Babelio, qui me le recommanda en tant que maître des énigmes à la logique implacable à l’instar de Gaboriau, Maurice Leblanc, Gaston Leroux, sans parler de Conan Doyle et Agatha Christie.   Pourquoi cet oubli ? Cet auteur tout à fait américain malgré son patronyme d’origine huguenote, né en 1875, n’a laissé à ses lecteurs que six romans et une soixantaine de nouvelles.... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2015

Corto Maltese, épisode 13 : sous le soleil de minuit

  Je suis fan de BD mais je ne connais pas bien ni l’œuvre d’Hugo Pratt ni celle de son héros Corto Maltese. J’ai acheté ce dernier opus justement parce qu’il constitue la reprise, vingt années après, d’un mythe : celui du marin nonchalant adepte de l’ « understatement », à l’aise partout – et surtout là où ça châtaigne – et, finalement, nulle part. Ses vraies attaches sont auprès de ses acolytes, même les plus insupportables comme Raspoutine, de ses amis écrivains, au gré de ses rencontres. Et la... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2015

La septième fonction du langage, roman de Laurent Binet

Un polar linguistique foldingue … comme un jeu de massacre culturel !   Voilà comment je décrirais ce roman déjanté, jouissif, plein de références délirantes et d’explications philosophiques accessibles au non-initié, et surtout d’une cruauté suprême envers la caste des intellos gauchisants qui a pollué toute ma jeunesse. Alors, il faut s’accrocher de temps en temps pour savoir qui, de Searle (John) ou Derrida (Jacques), l’emporte dans l’univers des spécialistes du langage, ou encore de quel côté il convient de pencher entre... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2015

Les ennemis de la vie ordinaire, roman d'Héléna Marienské

Gunter, le triste joueur aux dents du bonheur, Pablo, l'athlète en miettes, Jean-Charles, le vicaire sosie du pape François cocaïnomane, Damien le sorbonnard fou de foutre, Mylène l'acheteuse fiévreuse, Elizabeth l'aristocrate alcoolique, Mariette, l'ado complètement camée sont réunis en groupe de parole par Clarisse, une thérapeute pas très consciente du mélange détonnant qu'elle assied en rond, chaque semaine. Quelles sont les clés de ces personnages - car je suis persuadée qu'il y a ? On entrevoit certaines ...... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 septembre 2015

à Château-Thierry, la maison natale de La Fontaine

          C’était une ancienne envie de Claude : visiter la maison du célèbre fabuliste. Et c’est toujours émouvant de pénétrer dans la maison où vécut et a travaillé un écrivain, un des rares dont nous connaissions par cœur des centaines de vers, qui nous a enchantés depuis notre petite enfance. Nous avons donc fait le voyage tout exprès, par cette radieuse journée de fin d’été. 85 km, ce n’est pas la mer à boire …     La petite ville se niche au pied des massifs vestiges... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 juin 2015

Marché de la Poésie : de découvertes en découvertes ..

  Claude et moi étions convenus de venir faire un petit coucou à Michèle Perret, en signature pour sa Véridique histoire de la Fée Mélusine, sur le stand des éditions Tertium, en cette fin de matinée. Il faisait doux, très beau, l'atmosphère était détendue et le public - plus très jeune cependant - nombreux et intéressé. Mais ce qui m'a le plus étonnée, c'est le foisonement de ces éditeurs - pas seulement de poésie - qui présentent les ouvrages d'innombrables auteurs, avec de belles couvertures élégantes ou... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 17:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2015

Bailly - Gaffiot, même combat

Il aura fallu la récente polémique, non encore apaisée, sur l'opportunité des études de Latin pour que je reprenne en mains mon vieux Gaffiot, l'incomparable dictionnaire illustré LATIN-FRANCAIS et que je me replonge dans ses définitions parfois allusives, mais toujours précisément succinctes, avec ses croquis passionnants et ses références irremplaçables qui m'aidaient à élucider les versions latines de ma jeunesse. Je m'aperçois à cette occasion que j'ai la version de 1934, celle d'origine, l'oeuvre de cet universitaire... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2015

Grand Hôtel, roman de Vicki Baum (1929)

Ce fut un grand succès de librairie lors de sa parution en 1929, amplifié par le film qui en fut tiré en 1932, avec Greta Garbo et Joan Crawford, et gagna un Oscar. Et ce roman – le premier du genre à entremêler les destins de plusieurs personnages qui ne devraient pas se croiser mais vivent un instant crucial de leur vie dans un palace de Berlin – n’a pas pris une ride. Encore une fois, je paie tribut à ma mère, qui eut 18 ans en 1932, et adorait ce livre. Voici la Grusinskaya, danseuse étoile épuisée croulant sous les fards, qui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 02:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2015

Le journal d'une femme de chambre, film de Benoît Jacquot

Célestine (Léa Seydoux, sublime) est une belle jeune femme, mince, blonde et peu farouche, indépendante et maligne.   Elle n'a point de peine à retrouver des places lorsqu'il devient nécessaire de changer d'employeur ... Car sa condition de domestique est comparable à celle d'une esclave. A la merci des mesquineries d'une patronne aussi désagréable qu'avare (Clotilde Mollet), comme des mains baladeuses de son mari. Une solitude qui engendre de bien mauvaises pensées, qui, elles, ne sont pas serves. Or, la seule façon de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,