Bigmammy en ligne

23 juin 2017

Le tour du monde du roi Zibeline, roman de Jean-Christophe Rufin

  Le "Tour du Monde du Roi Zibeline" est un récit fait à Benjamin Franklin par un séduisant couple d’aventuriers, le Comte Auguste BENJOWSKI et la belle APHANASIE, deux personnages historiques – du moins le Comte qui a laissé des mémoires très détaillés – au destin extraordinaire, dont Jean-Christophe Rufin s’est efforcé de réécrire les aventures dans le style fleuri du XVIIIème siècle. Tous deux  - lui est hongrois et elle russe - ont commencé leur vie dans la souffrance par la faute de leurs pères, aristocrates... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 05:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juin 2017

Plaisir et souffrance de la lecture ...

  Le plaisir, tous les lecteurs assidus l'éprouvent ... La souffrance, c'est d'abandonner un livre qui vous a accompagné pendant des jours et souvent des nuits. Je termine aujourd'hui le dernier roman passionnant d'Arturo Perez-Reverte, que Claude avait lu - et critiqué - juste avant moi. Un superbe objet littéraire qui allie le cadre historique des romans de cape et d'épée, l'érudition littéraire (comme dans "Le club Dumas ou l'ombre de Richelieu"), le questionnement philosophique, avec un personnage particulièrement... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:43 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2017

Fort comme la mort, roman de Guy de Maupassant

                                                                       "L’amour est fort comme la mort, et la jalousie est dure comme le sépulcre. » dit le Cantique des cantiques. Voici le cinquième roman de Guy de Maupassant, paru en 1889. Une histoire cruelle, qui parle du vieillissement, de la solitude, du sentiment... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2016

L'instant présent, thriller fantastique de Guillaume Musso

Il fallait vraiment qu’il n’y ait plus aucun livre à lire sur ma pile … Et puis, quelque part, je me suis décidée à commencer celui-ci, qui traînait dans un coin, sans doute déposé par une de mes filles. La curiosité de découvrir les ressorts du succès d’un des trois auteurs français le plus lus en France et traduit en 40 langues (1750500 exemplaires vendus en 2015 !) m’a tentée. D’autant plus que les Musso sont deux frères et que j’apprécie particulièrement les polars historiques de Valentin. Avec Guillaume, c’est de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2016

La mort en récompense, roman de Mokhtar Sakhri

  C’est une belle histoire que nous conte ici l’écrivain- poète-historien-journaliste français d'origine algérienne, mais, ainsi que peut le laisser entrevoir son titre, elle finit terriblement mal. A travers la vie de deux jeunes gens auxquels la vie semble sourire, Menouba et Rezoug, c’est l’histoire dramatique de l’Algérie d’après l’indépendance qui nous est livrée dans sa plus parfaite cruauté. Ces deux jeunes gens aussi beaux que doués et qui veulent à tout prix s’en sortir suivent d’abord la trace de leurs pères, et la... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2016

California Girls, roman de Simon Liberati

1969 : le monde entier apprend avec stupeur l’effroyable tuerie perpétrée par les adeptes de la « Famille » de Charles Manson, le meurtre de la belle Sharon Tate, enceinte de huit mois, épouse de Roman Polanski. Un souvenir très net pour moi, mais une histoire sur laquelle je ne connaissais aucun détail … Voilà un roman dérangeant, terrifiant de vérité, remarquablement écrit, plus réaliste que la prose de James Ellroy ou les scènes de crimes de Pierre Lemaître ou Ingrid Desjours, une histoire à faire dresser les... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 juin 2016

Avenue des mystères, roman de John Irving

La critique de Claude : Un roman de John Irving, c’est un événement que les fans de l’auteur ne sauraient manquer. Lesdits fans jouent ici un rôle important, puisque l’auteur nous raconte la très officielle réception d’un important romancier mexico-américain,  Juan Diego Guerrero, par ses admirateurs philippins, conduits par un de ses anciens élèves devenu lui même romancier et professeur. Plus tout jeune, fragile du cœur, et fatigué par les fêtes organisées pour lui, Juan Diego rève de ses années d’enfance, et prend... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juin 2016

Dans les jardins du Malabar, roman d'Anita Nair

Tous les amoureux de l’Inde apprécieront comme moi ce nouveau livre d’Anita Nair, bien différent de « Compartiment pour dames » puisqu’il nous transporte en plein XVIIème siècle, plus précisément entre 1625 et 1661 … si loin de notre civilisation européenne qui pourtant commence à s'incruster dans le subcontinent par le biais des Portugais, des Hollandais, juste avant les Français et les Britanniques … Le Malabar, c’est la pointe sud-ouest de l’Inde, cette côte où viennent commercer tous ceux qui... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2016

Le Zéro et l'Infini, roman d'Arthur Koestler

Je ne crois pas aux coïncidences. Pendant que Claude lisait le dernier roman de Julian Barnes traitant de la problématique de l’art officiel sous un régime totalitaire, ma petite-fille Camille me passait ce célèbre roman d’Arthur Koestler, écrit entre 1938 et 1940 et publié en France en 1945 : Le Zéro et l’Infini. Un livre que j’aurais dû lire depuis mon adolescence, avec « Le meilleur des Mondes » et «1984 ». Mais lorsque j’avais l’âge de Camille, il suffisait qu’on me recommande un livre pour qu’il me... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2016

Le fracas du temps, roman de Julian Barnes

  La critique de Claude : Le dernier roman de Julian Barnes est tout entier consacré au harcèlement. Dimitri Chostakovitch, né en 1906, est comme une flamme d’inspiration, le monde entier en est d’accord. Mais il n’écrit pas la musique « entrainante » et « motivante» dont le Prolétariat a besoin. C’est ce que pense le Camarade Staline, qui d’ailleurs ne goûte guère, dans cette musique, ce qu’il appelle le « fatras », c’est à dire les chocs des percussions ou les cris des chanteurs. Il se... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,