Bigmammy en ligne

12 novembre 2007

Et que diriez-vous d'un pot au feu ?

Dans la série des plats de tradition familiale, je demande le pot au feu : un fumet qui embaume toute la maison durant plusieurs heures, et qui permet de nourrir une bande d’affamés au moins deux jours de suite …, enfin, dans certains cas !

 

 

Pot au feu

 

 

Pot_au_feuPour la viande, préférer le plat de côte, et aussi un morceau filandreux (paleron par exemple). La meilleure façon est de panacher les viandes et de mettre aussi des morceaux gélatineux comme la joue, le jarret, la "carotte" ou galinette, sans oublier la queue qui parfume le bouillon. Ne pas oublier de demander en complément quelques os à moelle. Pour les légumes, tout peut être mis à profit : carottes et poireaux (liés ensemble en bottillons), navets, tranche de citrouille, obligatoirement deux gros oignons dans lesquels on plante un clou de girofle, persil, thym, une ou deux branches de céleri, éventuellement une à deux tomates. Quelques gousses d'ail. J'ajoute une tomate qui colorera le bouillon. Les pommes de terre sont à cuire à part : il faut privilégier les variétés qui supportent la cuisson.

 

Il faut aussi trouver une marmite assez grande pour accueillir le tout et comportant un couvercle. L’emplir de liquide à moitié et mettre le feu dessous. Saler largement à mi-cuisson. On peut ajouter plusieurs cubes de bouillon de bœuf (facultatif). Commencer à éplucher les légumes par les carottes et les navets, les plonger au fur et à mesure dans la marmite. Quand l’eau bout, plonger les viandes et attendre la reprise de l’ébullition.

Une mousse peut monter à la surface : l’écumer plusieurs fois à l’aide de l’ustensile étudié pour, mais on peut aussi nepas écumer, les particules tomberont d'elles-mêmes au fond de la marmite. La cuisson dure normalement trois heures, à couvert. Au cours de la dernière demi-heure, pocher les morceaux d’os à moelle en prenant garde de les repérer afin de ne pas les laisser trop de temps dans le bouillon bouillant (on peut les placer dans une étamine) et ajouter quelques grains de poivre.

 

Commencer à servir le bouillon : on peut le servir tel quel, dans un mug en accompagnement du plat principal, ou en faire une entrée distincte. Dans ce cas, préparer une tartine de pain rassis par convive, frotter d’ail la croûte, la couper en morceaux et les déposer au fond d’une assiette creuse. Déposer dessus une cuiller à soupe de crème épaisse et une bonne louche de bouillon bien chaud. Les rouelles de moelle se servent sur du pain avec du gros sel.

 

On prévoit de la moutarde, des cornichons, de la mousse de raifort, du gros sel et du beurre en accompagnement.

 

 

Posté par Bigmammy à 14:57 - Plats uniques - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • bonjour mamie !

    bisous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je taime mamie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Posté par jbf, 12 novembre 2007 à 19:52
  • fait aussi ce WE ...

    samedi midi, par un froid sec et vif...il fut tres apprécié.
    Louise a eu droit à son toast de moelle. Il fut tres apprécié. "de la confiture aux cochons" d'apres mon homme qui s'est senti lésé....

    terminé dimanche soir avec des pates alphabets pour amuser Louise.....


    m.

    Posté par mauricette, 19 novembre 2007 à 12:34

Poster un commentaire