Bigmammy en ligne

26 juin 2009

Michaël Jackson, vous n'y couperez pas ce matin....

BadEndormie tard, réveillée tard, j'ai mis quelques minutes à réaliser en écoutant la radio la mesure de l'événement qui venait de se produire à Los Angelès : la mort de Michaël Jackson...
Ainsi l'éternel adolescent à qui on avait volé son enfance pour le propulser au plus haut du succès planétaire, n'aura pas dépassé 50 ans ! Lui qui ne se décidait pas entre blanc ou black, qui gommait les traits et la couleur qui pouvaient le catégoriser d'un côté ou de l'autre, qui hésitait entre le côté masculin et la part féminine de son être, qui fédérait toutes les voix les plus célèbres pour lutter contre la pauvreté en Afrique...est mort d'un arrêt cardiaque, banalement, tout seul, comme un chien. Fin logique d'une vie en miettes, certes, mais passage immédiat à la postérité, gommage de tous les points d'ombre pas vraiment reluisants ni très clairs de cette carrière qui fera date.

MCe n'était déjà plus tout à fait notre génération et il faut dire que je n'étais pas particulièrement accro à la musique pop. Pour moi, le héros de mon adolescence, c'était Ray Charles. Mais justement, lorsqu'on visionne le clip de "We are the world" - et nul d'entre nous ne peut se dispenser d'en fredonner quelques mesures dans sa tête à cet instant précis, on découvre tous les grands de la musique des années 80 : Belafonte, Ray Charles, Lionel Richie, Steevie Wonder, Tina Turner, Bruce Springsteen, et je ne les connais pas tous....
Michaël Jackson était l'homme des succès interplanétaires. Ses clips démentiels sont universellement connus : Thriller (tourné par John Landis) est un concentré de West seide Story mâtiné de La nuit des morts vivants avec un zeste de Shining....Un pur bonheur de 14 minutes. Quand à Bad, tourné par Martin Scorcese, c'est aussi un chef d'oeuvre du genre, sans oublier Billie Jean et l'apparition du pas de danse célébrissime "Moon Walk". Je vous conseille de les revisionner sur le site de Paris Match, la sono à fond !
Michaël Jackson est mort d'une crise cardiaque à 50 ans, la solaire Farrah Fawcett d'un cancer du colon à 61 ans, et moi, et moi, et moi.....Je suis encore là ! Je commence à faire comme mon père pour lequel la première page du journal local à lire était celle des faire-part de décès : une certaine jouissance à constater qu'on tient le coup...
Repose en paix maintenant, Michaël, et regarde d'en haut les discours dégoulinants de sirop que chacun va déverser sur ta tombe, pendant que ta famille va se déchirer pour récupérer le peu de ce qui te reste.....

Posté par Bigmammy à 10:09 - Journal de bord - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • il t'inspire ! c'est un de tes meilleurs billets...
    je me souviens de cet ete 83, nous avions ramene le 33 T de Thriller de Washington....

    Posté par Flo a Singap, 26 juin 2009 à 12:29
  • Tu es bien bonne pour ta mère !

    En fait, c'est mon côté "peuple" (et non pipole)qui reprend le dessus, en crevant le vernis "bon chic, bon genre" que je me suis échinée à tisser année après année !
    Après tout, aujourd'hui, je n'ai plus rien à prouver...si ce n'est la nécessité de durer. Je trouve que la vie avec vous toutes et tous, ma famille, est si belle !

    Posté par Bigmammy, 26 juin 2009 à 14:56
  • Je confirme....joli billet ! Plus fourni que le mien mais effectivement avec le même "visuel"

    Posté par mamou, 28 juin 2009 à 18:03
  • Oui tu as raison...c'est tout à fait cela. Je parlais de lui il y a quelques jours à table, et je pensais plus qu'il se suiciderait. Enfin vu ce qu'il devait prendre comme médocs ou se faire faire comme piquouseq, cela revenait un peu au même. Triste vie, qui prouve cette fois-ci encore que l'argent ne fait pas le bonheur tout le temps.

    Posté par damouredo, 28 juin 2009 à 23:10

Poster un commentaire