Bigmammy en ligne

25 août 2010

Le voyageur de l'île d'Yeu, roman d'anticipation par Thierry DELRIEU

YeucouvertureSi je ne craignais pas de faire un mauvais jeu de mots, je dirais que ce premier roman est un "ovni" littéraire...Pourquoi ? Parce qu'il y est question d'étranges sphères fonctionnant à l'antimatière, qui permettent de voyager dans le temps.

Plus sérieusement, en se plaçant en l'an 2095, l'auteur imagine un monde où de telles translations sont possibles, mais à vrai dire, pour servir à quoi ? Toute la question hautement philosophique est là. Car si d'autres scénaristes se sont penchés sur cette problématique, c'est généralement en sens inverse : ainsi les désopilants "Visiteurs" revus cette semaine avec plaisir à la télévision.

Pour ma part, j'ai retrouvé l'ambiance de Blake et Mortimer dans "Le piège diabolique", où le gentil professeur se retrouve propulsé, lui aussi dans une sphère, au coeur des querelles des seigneurs du Moyen-Age. Car le héros du livre, Raphin, va se retrouver en l'an 1055, entièrement nu, tombé du ciel juste sur l'île d'Yeu, près du château aujourd'hui ruiné. Et il va devoir se débrouiller tout seul dans un monde particulièrement hostile, surtout à un homme hyper-protégé comme pourra l'être un humain de la fin du XXIème siècle. Autre référence cinématographique : le François 1er  de Christian-Jacque (1937)avec Fernandel, où le héros prédit aux commensaux leur destin grâce à une édition du Petit Larrousse....

Ce qui est dommage, c'est de ne pouvoir conseiller ce livre à un adolescent - je pense à Jean-Baptiste -, car il comporte au moins deux scènes rigoureusement réservées aux adultes. Sinon, on suit avec gourmandise les aventures du héros fort sympathique, qui profite de son savoir pour apporter les bienfaits de la science à des manants tout étonnés, et se pose de bonnes questions. C'est prestement écrit, la plupart du temps au présent, les scènes de combat sont crédibles et l'intrigue est étayée par une sollide documentation historique. Quant au choix de l'île d'Yeu, je m'y retrouve comme en 1971, lors de mon unique passage, qui nous a laissé des souvenirs inoubliables à Claude comme à moi.

Quand je vous aurai dit que l'auteur habite notre village de Cuzorn, et que ce premier livre a déjà une suite, vous comprendrez que je souhaite attendre le troisième opus qui, je l'espère, se déroulera entre les murs du château qui couronne notre cité....

 

Le voyageur de l'île d'Yeu, par Thierry Delrieu, Editions du Bord du Lot, 244 p., 15€

Posté par mpbernet à 15:10 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire