Bigmammy en ligne

08 mai 2012

Gàldar, la plongée dans l'ère pré-hispanique

P1060044Première capitale de Gran Canaria, Gàldar est située au nord-ouest de l’île, adossée à la montagne, on devrait dire « encastrée dans la montagne ». A première vue, un amoncellement de cubes colorés ; mais surtout, là où, au XIXème siècle couraient les bananiers, une découverte sensationnelle : les vestiges d’une ville, celle des populations aborigènes Guanches (paléoberbères) qui vinrent peupler l’île à partir du continent africain, on ne sait pas exactement quand, et dont on ne connait pas tout à fait l’origine.

grotte peinte détailParmi les bananiers, un jour, on découvrit ainsi en 1863, une excavation une ornée de signes géométriques, à usage de cérémonies.

grotte peinte 3Puis une maison, puis toute une ville aux maisons circulaires faites de pierres appareillées, avec de petites chambres, couvertes d’une toiture de pierres plates recouvertes de terre – déjà très écologiques.

Un superbe musée a été bâti au-dessus des fouilles archéologiques, avec de très claires explications sur ce que furent ces populations et leur sinistre devenir au contact des conquistadors venus de Castille (1478 – 1483). Les combats, la réduction en esclavage des récalcitrants à la conquête, les maladies jusque là inconnues eurent rapidement raison de ces petites unités de population qui ne connaissaient pas le fer mais fabriquaient de très élégantes poteries, pratiquaient l’agriculture et l’élevage ainsi que le commerce.P1060054

P1060051On vous racontera aussi l’histoire du dernier roi Guanche, le  Guanarteme, et de sa fille Arminda. La ville hispanique a pris rapidement le pas sur l’établissement primitif.

Une cathédrale baroque la domine, avec une ravissante place sous les arbres-dragons (dracennae), caractéristiques de l’ile, les maisons colorées serrées les unes sur les autres, les ruelles abruptes où l’ombre est salvatrice.

P1060055P1060059P1060061 P1060056P1060047

 

Posté par Bigmammy à 18:02 - Voyages - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire