Bigmammy en ligne

16 août 2013

Sous les bombes, roman de Gert Ledig

La critique de Claude :

souslesbombes

Un livre terrible : il raconte 70 minutes dans la vie d’un quartier d’une ville allemande cible d’un bombardement américain en 1944.

Un déluge de feu qui s’abat sur une unité de DCA commandée par un grand blessé de l’Afrikakorps, sur quelques résidents d’un petit immeuble, terrés dans une cave qui va devenir un piège, sur un couple qui pleure ses deux fils tombés en Russie, et sur des communautés rassemblées là par le hasard de la guerre.  

Et même sur un sergent texan dont l’avion a été abattu, qui se trouve devenir victime de son bombardement.

Dans l’horreur, certains réagissent mal, tel ce médecin qui tue plutôt que de soigner, mais d’autres au contraire font leur devoir avec humanité.

D’ailleurs ce drame est vécu à la seule échelle humaine, et sans recours à la facilité. Il est ainsi un témoignage utile, en même temps qu’une belle œuvre de fiction.

L’auteur, Gert Ledig, n’a publié que trois romans, en 1955, 1956 et 1957 ; pour le reste, il a travaillé toute sa vie comme technicien en électricité ; c’est seulement à sa mort (1998) qu’il a été réédité.

 

Sous les bombes, roman de Gert Ledig traduit de l’allemand par Cécile Wajsbrot aux éditions Zulma, 216 pages ; en édition poche : 8,50€

Posté par Bigmammy à 09:02 - Lu et vu pour vous - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Ce doit en effet être un ouvrage terrible !!!

    Posté par Binchy, 16 août 2013 à 10:45
  • Bonsoir

    Je garde cette référence sur mon carnet mais je vais attendre un peu avant de le lire parce que, je viens de lire "une femme à Berlin", journal intime d'une femme (anonyme) entre la fin avril et la fin juin 1945, un récit aussi violent que le vécu de cette personne. (c'est un folio). C'est une lecture intense.
    J'opte pour un peu de légèreté pour deux à trois autres lectures.

    Merci de faire découvrir ces livres.
    Amicalement.

    Posté par Béné, 16 août 2013 à 19:21
  • @Béné

    "Une femme à Berlin" et "Sous les bombes" sont de la même veine: ils expriment tous deux la guerre vue du terrain, avec la force des mots pourtant choisis sans volonté de frapper. Ces deux livres sont donc complémentaires, et doivent être lus en pensant aussi à l'actualité de la guerre (Proche et Moyen Orient). Bonnes lectures!

    Posté par Claude, 17 août 2013 à 10:33

Poster un commentaire