Bigmammy en ligne

07 octobre 2013

A quoi ressemble le m² le plus cher de Paris ?

IMG_0409

IMG_0413

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après plus de dix années de procédures, d'assignations par les associations de riverains et finalement d'engagements de conservation d'éléments classés - seront-ils respectés ? - le chantier du site de l'hôpital Laënnec rue de Sèvres sort de terre.

C'est Victoire qui m'a suggéré d'aller y faire un tour ... et c'est hélas éclairant. Comme quoi l'argent et le bon goût ne vont pas forcément de pair.

La confrontation avant-après est ....délirante ! Ci-dessous, c'était avant ..

la station Vaneau

Je savais que l'audace architecturale est plutôt le fait des promoteurs de logements sociaux et pas souvent celui des concepteurs d'appartements vendus en copropriété, mais là, c'est le pompon !

Les façades des immeubles bordant la rue de Sèvres sont d'une banalité absolue, du post-haussmannien triste à pleurer, soulignés par des garde-corps peints en vert-de-gris très pesants ... Pour la restauration des bâtiments du XVIIème siècle, encore en cours, cela ne laisse rien augurer de bon.

IMG_0412IMG_0411

 

IMG_0416IMG_0415

 

Mais le pire est l'encastrement - voire l'écrasement - de la fontaine du Fellah (conçue par  Louis-Simon Bralle en 1806 et sculptée par Nicolas Beauvallet) et de la station de métro "Vaneau" du plus pur style Art Déco qui lui est voisine. Un immense mur aveugle vient obstuer l'espace. Même s'il fait l'objet ultérieur d'un décor "sérigraphié", c'est un véritable éteignoir au niveau des volumes. Qu'y a-t-il donc derrière ce grand mur nu ?

Enfin, nous verrons bien dans quelques mois le résultat de cette véritable ville dans la ville (4 hectares) tel qu'il est prévu par la COGEDIM : 17000m² de bureaux, 4000 m² de commerces, 191 logements qui comptent parmi les plus chers de Paris, 80 logements sociaux, une maison pour personnes âgées, un parc public ... Aurons-nous toujours accès à la chapelle de l'hôpital ?

Posté par mpbernet à 14:31 - Coup de gueule - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Oh oui ! Il fallait le dire

    « ... la rage de bâtir est si générale que tous ces petits jardins qui tenaient à chaque maison disparaissent pour bâtir de mauvaises petites baraques plus convenables aux fortunes actuelles, mais qui rendront Paris une véritable ville boutiquière. On détruit tous les beaux hôtels, enfin cette maison à grandes arcades au bout de la rue d'Artois [...] vous ne la retrouverez plus !... La jolie et belle maison occupée par Mme Orloff, même rue, a été jetée en bas, pour faire de vraies bicoques, sans jour, tout cela est horrible et toutes les maisons sont petites généralement, mais les rues sont fort larges ce qui laisse du jour, de l'air, et l'imposant d'une grande ville. Ici ce seront de petits réduits entassés, étouffés, car il n'y aura pas même l'air de l'aisance ; quant au magnifique, il n'en est pas plus question que de gaieté ni de brillance à la cour [...] J'aurais pu me passer de vous conter tout cela mais je suis indignée du mesquin qui s'établit. »

    Ce texte a été écrit par une femme de lettres française à propos du Paris de 1823. Autre temps, autre plume, mais convergence de vue avec votre « coup de gueule », hélas justifié. Quelle que soit l’époque, beaucoup de personnes ressentent la raréfaction des espaces urbains ouverts avec peine et colère, d’autant plus s’ils étaient occupés par de la verdure, qui, au propre comme au figuré, nous permettent de respirer plus aisément. Le contraste des photos avant-après est saisissant. La situation antérieure n’était pas très esthétique, mais au moins la fontaine du fellah et la station de métro ne se nuisaient pas (le style Art déco s’inspirant, entre autres, de l’art égyptien). A présent, les deux monuments sont totalement annihilés par la nouvelle construction, visuellement banale mais oppressante par son ampleur. Qu’a fait l’architecte des bâtiments de France des prescriptions à respecter au titre des abords des édifices protégés MH ? Au vu de son nouvel environnement, le déplacement de la fontaine qui, de toute façon, n’est plus en eau, me semblerait préférable au maintien de la « vérité historique » du lieu, qui n’a plus aucun sens. Mais le pire, ou le meilleur – au choix – et vous le savez bien Marie-Pierre, c’est que l’œil s’habitue progressivement aux transformations de l’environnement, aussi laides soient-elles.

    J’ai découvert votre babillage digital en cherchant des informations sur une exposition. Comblée par votre billet et vos photos magnifiques, j’ai constaté depuis lors que votre blog est drôlement addictif !!! J’aime tout particulièrement votre rubrique « nez en l’air » car je pratique moi aussi avec délice les promenades à pied, nez au vent, dans Paris. Après la lecture de votre billet tout récent sur l’hôtel Mercedes, je me suis surprise à chercher son emplacement exact sur un plan de Paris. Vous voyez que l’on vous suit de près !
    Bien à vous

    Posté par Perlette, 08 octobre 2013 à 19:49
    • Merci, Perlette, de votre goutte d'eau .... Qui s'apparente à une cascade !

      Posté par mpbernet, 08 octobre 2013 à 20:04

Poster un commentaire