Bigmammy en ligne

15 juin 2014

Le plan "Bâtiment durable"

logoUne contribution de Claude :

 

Animée par le Préfet François LEBLOND, la COFHUAT est une association qui groupe des spécialistes et  des militants des secteurs de l’habitat, de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire et de l’environnement.

Elle favorise, par ses publications et ses réunions thématiques l’échange d’expériences sur les problèmes concrets que rencontrent tous ceux qui sont en charge d’aménager le territoire, à quelque titre que ce soit. Elle est par vocation ouverte à l'innovation.

 

Philippe Pelletier

Vendredi 13 juin, elle recevait Maître Philippe PELLETIER (ici à droite), avocat et Président du « Plan Bâtiment durable », qui a fait le point de cette grande action, lancée en  2009 dans la ligne du Grenelle de l’Environnement, et confirmée par les gouvernements qui se sont succédés depuis.

L’enjeu est considérable : le bâtiment représente 43% de la consommation d’énergie en France, contre 32% pour les transports et 23% pour l’industrie. C’est sans doute dans le bâtiment – logement et activités - que les économies d’énergie sont les plus atteignables. De plus, les économies d'énergie constituent une urgence sociale, car 4 millions de ménages (soit 15% des ménages) sont en situation de précarité énergétique (c’est à dire doivent consacrer 10% et plus de leur revenu au chauffage : phénomène des maisons individuelles difficiles et coûteuses à chauffer par mauvaise isolation et vétusté des chaudières).

Il faut donc simultanément veiller à la qualité thermique de la construction neuve, et favoriser les économies d’énergie dans tout le parc ancien. Alors que nous consommons actuellement, en moyenne, 250 kilowatts/heure par mètre carré, il faut atteindre, en 2050, 50 kilowatts /heure/m2 : 5 fois moins !

Face à ces défis, comment travaille le Plan Bâtiment durable ? Avec une toute petite équipe de permanents (4 personnes) qui s’appuie sur un impressionnant réseau d’acteurs de terrain : entreprises du bâtiment, architectes, ingénieurs, urbanistes, associations, syndicats, etc. Son rôle essentiel est d’imaginer une politique efficace, de la proposer aux acteurs, y compris à l’Etat, puis d’en suivre la mise en œuvre. En allant sur le site www.planbatimentdurable.fr , vous pouvez lire le Rapport d’activité 2013.

Le Plan Bâtiment durable veut avant tout s’adapter aux réalités ; ainsi, il ne faut pas hésiter à aller à la rencontre des propriétaires en situation de précarité énergétique, par les réseaux existants de travailleurs sociaux ; on constate que la rénovation d’un logement  exige en moyenne 10 visites ; il faudra 5 ans pour traiter 300.000 ménages à comparer aux 4 millions de « précaires énergétiques ». Dans un autre secteur, celui des copropriétés, il faut faire face aux difficultés de négociations entre copropriétaires, pour ces travaux comme pour tous les autres. 

Espérons que la future Loi sur la transition énergétique renforcera la priorité de cette action qui bénéficiera aux plus pauvres tout en diminuant l'effet de serre.   



COFUHAT : 21 boulevard de Grenelle, 75015 Paris - www.cofuhat.org et info@cofuhat.org

Posté par mpbernet à 08:58 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Pour ma part je fais partie de la commission chauffage & du conseil syndical pour étudier toutes les solutions car c'est catastrophique au niveau des charges...

    Posté par Martine, 15 juin 2014 à 09:34

Poster un commentaire