Bigmammy en ligne

22 février 2016

rue de Varenne, Paris VIIème ...

 Ce premier dimanche de vacances scolaires, personne dans les rues ou presque ...

P1190242

Nous avons entrepris de nous promener le long d'une des plus jolies rues de Paris, si ce n'est la plus renommée puisqu'elle abrite maints édifices publics chargés d'histoire : des ambassades, des ministères, le siège du Premier Ministre, un splendide musée pour couronner la promenade ...

 

P1190233

 

P1190234

 

P1190237

 

P1190236 

Même lorsque une construction nouvelle y fut nécessaire, un architecte renommé comme Jean Walter (et pas seulement parce qu'il était marié avec Véronica, la belle et sulfureuse veuve de Paul Guillaume), s'efforçait de se couler dans le moule ...

Du boulevard Raspail aux Invalides, la rue mesure un peu moins d'un kilomètre. Chacun des hôtels particuliers qui la jalonnent mérite de s'y arrêter un instant : pierre blonde finement ciselée, délicates sculptures des portes, ornementations de bronze d'une extrême élégance ... Ici on trouve la quintessence du bon goût français du XVIIIème siècle.

Il faisait doux, hier après-midi, une bruine imperceptible nous enveloppait, la lumière grise estompait les bruits tout en nous confirmant que nous sommes encore en hiver.

P1190239

P1190244

P1190248

P1190245

P1190241

Peu de véhicules nous empêchaient de prendre des clichés en se plaçant au beau milieu de la chaussée.

C'était étrange de musarder le long de cette rue que, pendant de si nombreuses années, nous parcourions en voiture très rapidement, comme par habitude, traçant un chemin direct pour rentrer plus vite chez soi, et qui constituait pour Claude, qui travailla de si nombreuses années au ministère de l'Agriculture, son espace quotidien.

Au bout de la rue de Varenne : le superbe musée Rodin, logé depuis 1908 dans l'hôtel de Biron et récemment rénové. Pas de queue ou presque en ce tout début d'après-midi ...

Mais j'en parlerai un peu plus tard.

Posté par mpbernet à 08:10 - Nez en l'air - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • À Paris, il faut toujours se promener en levant les yeux. Tant de détails sont là, que nous laissons passer...
    Je ne me lasse pas des très vieux balcons et rambardes en fer forgé, de la blondeur de la pierre des anciens hôtels particuliers...
    Merci pour cette jolie balade!

    Posté par Marie, 22 février 2016 à 09:36

Poster un commentaire