Bigmammy en ligne

04 octobre 2016

Fascisme et totalitarisme, essais par Ernst Nolte

La critique de Claude :

Nolte

Ernst Nolte était un professeur allemand de philosophie et d’histoire, qui vient juste de décéder à l'âge de 93 ans.

Il doit sa célébrité à une thèse qu’il a développée dans ses ouvrages, notamment  « le fascisme dans son  époque » (1963) et « la guerre civile européenne » (2011).

Pour Nolte, il existe un lien étroit entre le nazisme et le communisme, la violence de l’un induisant la violence de l’autre.

Dans l’Europe de 1980, où les communistes se sentaient déjà le dos au mur – la fin du communisme commencera en 1989 en Allemagne -, cette liaison étroite a été perçue comme insupportable. Il en est résulté une « querelle des historiens », (Historikerstreit) qui a pris un tour venimeux.

Certains ont clairement reproché a Nolte de minimiser la responsabilité des Nazis, voire de favoriser le révisionnisme. Les liens intellectuels entre Nolte et le vieux Heidegger, dont les sympathies nazies ne sont plus guère contestées, ont achevé de susciter des soupçons contre Nolte (qui a été physiquement menacé).

Je me garderai de prendre parti, sauf à souligner que, plutôt que le choc des idées, il vaudrait mieux examiner les réalités historiques.

De quoi est-il question ?

- de l’histoire européenne du XXème siècle

- du totalitarisme, qui asservit tout à la politique,

- de la contrainte terrorisante (prison, camps d’internement, famines sciemment organisées),

- enfin des assassinats massifs, pour des raisons raciales, religieuses ou sociales.

L’Allemagne  et ses territoires occupés, de 1933 à 1945, l’URSS de 1918 à 1991, les démocraties populaires de 1947 à 1991, ont connu ces crimes.

Plutôt que de lire Nolte, qui écrit comme un philosophe universitaire, il vaut mieux revoir le terrible film Shoah de Claude Lanzmann sur les crimes nazis, et, sur le communisme, le gros ouvrage de Robert Conquest, la Grande terreur, sur les camps soviétiques (Collection Bouquins).

Le foisonnement des faits est beaucoup plus pertinent que la reflexion pure, aussi approfondie soit-elle.
Il montre que les atrocités des uns ne sont pas la reproduction de celles des autres, mais le fruit de circonstances locales : pour les Russes, l'existence de deserts glacés et le besoin de rétablir l'ordre dans une population difficile, pour les Allemands, des aptitudes industrielles malheureusement adaptées au massacre de masse.

 

 

Fascisme et totalitarisme, Ernst Nolte, édition établie et présentée par Stéphane Courtois, chez Bouquins, 1088 p., 32€.

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • A l'émission Bibliotheque Medicis, était recu un
    prêtre qui travaille sur l'extermination des juifs en Ukraine mais aussi sur ceux perpetrés par Daech,à voir cette émission

    Posté par Martine, 04 octobre 2016 à 11:29
  • Io sono nata e cresciuta a FIUME ( RIJEKA oggi Croazia )fino ad una certa etá. La mia cittá era da quattro secoli circa uno dei più grossi insediamenti giudei dell'Europa. Facevano parte integrata della popolazione e quello che successe ci vorrebbe un libro a descriverlo.Se vuoi e se ti sembra opportuno, Marie Pierre, vi racconterò un episodio della mia infanzia.Magari prima di Natale,per poter ricordare i miei amici bambini ebrei e far loro gli auguri simbolicamente. Ça va?

    Posté par Liliana, 04 octobre 2016 à 14:02
    • Oh oui, ça me va très bien !

      Posté par Bigmammy, 04 octobre 2016 à 14:28

Poster un commentaire