Bigmammy en ligne

17 février 2018

Dans l'ombre, thriller politique d'Edouard Philippe et Gilles Boyer

Dans-l-ombre

C’est un thriller de politique-fiction, co-écrit par deux des hommes les plus proches d’un de nos plus prestigieux ex-premier-ministre. Il décrit la dernière ligne droite d’une élection présidentielle, racontée par l’apparatchik le plus intime, celui en qui le Patron a une confiance absolue, celui qui donne les derniers conseils, qui ose parfois ne pas être d’accord … mais pas souvent. C'est le portrait de Gilles Boyer, dont il y a peu nous faisions la connaissance dans "Lapins et merveilles" de Gaël Tchakaloff. Mais ça, c'était avant ...

Inutile de chercher les clés de ce roman car les personnages sont le résultat de collages. On en retrouve toutefois quelques-unes, mais là n’est pas l’intérêt de cette fiction plus vraie que nature. Car le plus étonnant est que ce gros pavé a été écrit en 2010, donc avant les primaires de la droite et du centre, avant les affaires de trucage de l‘élection à la présidence du parti gaulliste, avant les révélations qui ont mis en pièces un candidat victorieux à une primaire et qui ne pouvait que gagner la présidentielle, dézingué vraisemblablement par des hommes – ou des femmes – de son propre camp.

C’est une plongée en apnée dans le premier cercle des ténors de la politique, au milieu de ceux qui forment l’entourage, les parasites, les petites mains, les barons encombrants, les hommes de la sécurité … Une règle immuable : plus l’élu devient important, plus ceux qui l’entourent se divisent.

L’intrigue tourne autour d’une rumeur, qui éclot au lendemain du résultat serré de la primaire : le scrutin électronique aurait été truqué. Cette rumeur est-elle fondée, et si oui, qui a intérêt à la répandre : l’homme du parti adverse ou la candidate arrivée seconde à la primaire ? Le narrateur va s’efforcer de remonter de bien minces pistes, aidé en cela par un jeune militant, fils hyperdoué d’un parlementaire disparu depuis de nombreuses années.

Au-delà des personnages croqués à l’acide, tous gratifiés de pseudonymes, on mesure combien, dans une campagne présidentielle, il est plus difficile de manœuvrer les Barons que de contrer les arguments des adversaires. « Ceux qu’il vaut mieux avoir dedans à pisser dehors que dehors à pisser dedans ». Comment concocter les investitures qui seront gagnantes aux législatives qui suivent la présidentielle, comment organiser un meeting monstre à la veille du second tour …

Le rôle de l’homme de l’ombre ne consiste pas seulement à acquiescer d’un sourire aux idées du chef mais plutôt à les discuter sérieusement. Ce roman, c’est la complainte désabusée de l’apparatchik, rouage indispensable à une campagne électorale majeure, et qui ne le devient plus dès l’instant où son patron est devenu Président.

Un roman noir, prémonitoire, superbement documenté, au style élégant et percutant … haletant. Savoir qu’il a été écrit en grande partie par notre actuel Premier ministre en souligne tout l’intérêt.

 

Dans l’ombre, thriller politique d’Edouard Philippe et Gilles Boyer, édité par JC Lattès, 567 p., 22€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Rings a bell !

    "L’intrigue tourne autour d’une rumeur, qui éclot au lendemain du résultat serré de la primaire : le scrutin électronique aurait été truqué. Cette rumeur est-elle fondée, et si oui, qui a intérêt à la répandre : l’homme du parti adverse ou la candidate arrivée seconde à la primaire ? (…)
    Le rôle de l’homme de l’ombre ne consiste pas seulement à acquiescer d’un sourire aux idées du chef mais plutôt à les discuter sérieusement. Ce roman, c’est la complainte désabusée de l’apparatchik, rouage indispensable à une campagne électorale majeure, et qui ne le devient plus dès l’instant où son patron est devenu Président.
    Un roman noir, prémonitoire, superbement documenté, au style élégant et percutant … haletant. Savoir qu’il a été écrit en grande partie par notre actuel Premier ministre en souligne tout l’intérêt."

    En général je ne suis pas une adepte du thriller politique mais cette présentation fort pertinente m'a donné envie d'en savoir plus sur ce livre co-écrit par deux auteurs (je me demande comment on fait pour écrire à deux) Et puis découvrir une autre facettte de notre Premier Ministre n'est pas pour me déplaire. Du coup, je suis allée lire l'extrait du livre sur Amazon et cela a renforcé mon idée que j'allais lire ce livre. 600 pages ! Waouh !

    Le livre commence :

    Prologue :

    "Je suis un apparatchik.
    Je l'ai toujours été. Je ne me suis jamais pris pour un homme politique. Je connais beaucoup de mes pairs qui ont souhaité passer la barrière. Certains on plutôt bien réussi. Ils ne sont pas nombreux et je ne les aime pas. Dans mon monde, on trouve beaucoup de gens qui sont là pour des raisons qui n'ont pas grand-chose à voir avec leur talent politique : des femmes parce qu'il en faut, des veules parce qu'il y en a, des flatteurs parce qu'ils ne représentent rien, et que rien, en politique, c'est souvent moins dangereux que quelque chose. Tous ceux-là je fais avec. Mais ceux que je ne peux pas supporter, ce sont les apparatchiks qui se prennent pour des politiques."

    Première partie

    Mardi 16 Février, 10 h 15

    Il faisait beau. Un mois de février exceptionnel. Le soleil partout sur la France, même dans le Nord. Le dérèglement climatique pour une fois béni des Dieux. C'est toujours plus difficile de dire qu'il faut s'inquiéter du réchauffement de la planète quand la fin de l'hiver lillois a des allures de printemps madrilène (…)


    MERCI et bon week-end balades, lectures, cuisine et tricot

    Posté par Mairiuna, 17 février 2018 à 10:10
    • Wouaouh, quel commentaire !

      Posté par mpbernet, 17 février 2018 à 11:48

Poster un commentaire