Bigmammy en ligne

08 septembre 2018

Musée Pierre Soulages

 

P1240092

Noir, c’est noir … Voire !

Voici l'un des prétextes à notre escapade en Rouergue. Elle en vaut la peine.

Pierre Soulages est né à Rodez le 24 décembre 1919. A sa sœur aînée qui lui demande ce qu’il est en train de dessiner à l’encre sur une feuille blanche lorsqu’il a 4 ans il répond : un paysage de neige. « Ce que je voulais faire avec mon encre, dit-il, c’était rendre le blanc du papier encore plus blanc, plus lumineux, comme la neige. » Ce musée, construit par l’équipe d’architectes catalans RCR Passelac & Roques, formé de parallélipipèdes d'acier auto-oxydant, fait désormais connaître Rodez dans le monde entier.

 

P1240084

 

P1240085

 

P1240089

 

P1240093

 

pierre-soulages

 

Il abrite la donation de Pierre et Colette Soulages accordée à la Communauté d’agglomération du Grand Rodez en 2005, l’une des plus conséquentes consenties par un artiste de son vivant, riche de près de 500 œuvres et documents. A cette donation, s’ajoute en 2012, celle constituée de 14 peintures sur toiles, datées de 1946 à 1948, des années 60 et un précieux polyptique Outrenoir de 1986…

Les œuvres témoignent de la multitude de techniques et supports employés par l’artiste : le papier, la toile, le verre, le bronze ou le cuivre, l’œuvre imprimée (eaux fortes, lithographies, sérigraphies), les travaux préparatoires aux vitraux de Conques, des peintures sur toile et sur papier (un ensemble unique, dont des gouaches, des encres et les Brous de noix), de la documentation, des livres, des photographies, des films, des correspondances…

Soulages

Car si la couleur majeure qui court sur ces cimaises épurées au maximum est bien le noir, c’est une couleur vibrante, frizzante comme diraient les italiens, chatoyante, pénétrante, pas sinistre pour deux sous. Et de temps en temps accompagnée de bleu profond, d’ocre …

 

P1240095

P1240100

P1240099

P1240102

On perçoit l’évolution du style, des supports, des rythmes pour aboutir aux très grands formats le la série des « outrenoirs ». C’est un espace de calme et de sérénité, de poésie et de réflexion …

Merci Monsieur Soulages … un des grands maîtres de la peinture contemporaine. A voir et à revoir. Vos œuvres méritent le détour ! Et Rodez aussi, car l'art y plange ses racines aussi dans la préhistoire ... ce sera l'objet d'un nouveau billet (à suivre !)

Musée Pierre Soulages, flanc nord du jardin du foirail avec entrée par l’avenue Victor Hugo.

Posté par mpbernet à 08:28 - Journal de bord - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire