Bigmammy en ligne

12 décembre 2018

Un dîner en amoureux à La Coupole

 

la coupole terrasse Rien n'a changé et pourtant tout est neuf ....

IMG_3280

IMG_3281

la coupole

IMG_3284

 

IMG_3285

 

IMG_3278

 

IMG_3282

Nous avions récemment un événement familial à fêter et j’avais envie de retrouver cette brasserie historique après les importants travaux de rénovation qu’elle a connu cette année…

Nous n’avions pas réservé, mais il était encore tôt pour dîner … On nous conduisit très aimablement à une jolie table. Effectivement, le cadre n’a pas changé, mais tout est bien plus propre : le tissu des fauteuils redevenu d’un vert céladon appuyé, les meubles de citronnier, les piliers décorés par les artistes qui se firent jadis – dit-on – payer en consommations, les magnifiques luminaires de Jean Perzel …

Ce dîner fut des plus agréables. Nous sommes restés dans le classique : une choucroute maison pour Claude, une choucroute de la mer pour moi, accompagnées d’un délicieux Sancerre rouge – l’équivalent d’un troisième convive – mais au final, une note infiniment moins salée que les restaurants évoqués récemment par l’un de nos jeunes ministres …

Et cela m’a donné envie de me replonger dans l’histoire de cette maison emblématique de mon quartier, haut lieu de l’art des années 30.

J’ai retrouvé mon livre fétiche, celui que je transporte depuis toujours dans ma plus proche bibliothèque : « Montparnasse vivant » de Jean-Paul Crespelle, paru en 1962, un temps où je n’imaginais pas habiter dans ce quartier …

René Lafon et son beau-frère Ernest Fraux étaient les gérants très efficaces du café Le Dôme que son propriétaire leur avait promis de leur céder. Reprenant sa parole, il les dédommage et, avec le dédit, Lafon et Fraux achètent le terrain situé à moins de 50 mètres de là où se tenait un chantier de bois et charbons. Le nouvel établissement convre 800 m² au sol (architectes Le Bouc et Barillet) ouvre le 20 décembre 1927 par une soirée monstre. On a lancé 3000 invitations … La maison Mumm a fourni 1500 bouteilles de Cordon Rouge, tout est bu dès minuit, il faut aller au dépôt se réapprovisionner …

On admire le décor d’Alexandre Auffray, les murs des piliers revêtus de Lap (L’Art antique des Lapidaires) : une matière qui imite le marbre où sont mêlés de feuilles de cuivre, d’argent et d’or qui donne ce subtil scintillement). Anecdote : la couleur verte d’origine fut considérée, après la seconde guerre mondiale,  trop proche de celle des uniformes allemands, on fit donc recouvrir les murs de rouge sombre … Le joli vert est revenu aujourd’hui. Les 32 piliers sont décorés par, entre autres, Latapie, Othon Friesz, Marie Vassilieff …

Dès le lancement, c’est un énorme succès. Générations après générations, les artistes viennent y passer la journée, y faire la fête : Foujita, Kisling, Giacometti, Zadkine, Joséphine Baker, Man Ray et Kiki, Braque, Brassaï, Aragon et Elsa, plus tard Picasso, Beauvoir et Sartre, Sonia Delaunay , Malraux, Prévert, Mc Orlan, Chagall, Piaf … Hemingway, Dietrich, Y. Klein.

A l’ouverture, la brasserie comptait 88 employés. En 1930, ils sont 400 qui servent chaque jour 1000 repas. La crise économique ne perturbe pas la clientèle, de plus en plus étrangère …

Voilà comment il est agréable de dîner une fois de temps en temps dans un cadre si chargé d’histoire, doté à présent d’une superbe terrasse chauffée accueillante aux fumeurs, où est servie une cuisine traditionnelle et relativement abordable (environ 40€ par personne).

Depuis 1988, les piliers sont inscrits à l’inventaire supplémentaires des Monuments historiques, et, même si on peut ne pas apprécier la sculpture de Louis Debré qui trône sous la coupole depuis 1994, le cadre est époustouflant …

Un seul bémol : c'est très bruyant ...Bref, une très jolie soirée en amoureux … à quelques mètres de chez nous. Et la conscience aussi de pouvoir vivre un moment privilégié dans cette période si angoissante.

La Coupole, 102 boulevard du Montparnasse 75014 Paris - 01 43 20 14 20

Posté par mpbernet à 08:00 - Miam-miam - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Moment précieux

    Je partage tout à fait votre sentiment. Il faut profiter de tous les instants de bonheur dans cette période d'incertitudes.
    Très bonnes fêtes de fin d'année à vous et votre famille.

    Posté par Martine, 12 décembre 2018 à 11:48
  • Ca m'a l'air délicieux et le cadre enchanteur. Profitez-en bien !
    Merci pour l'historique très intéressante

    Posté par Nikita, 12 décembre 2018 à 18:11
  • C'est très étonnant, voire anormal que ce soit bruyant. Aujourd'hui, on sait rénover des espaces en piégeant le son et en insonorisant . J'imagine que cette rénovation n'a pas coûté trois sous... le bureau d’études acoustique n'a pas bien fait son travail ... en tout cas c'est très beau.

    Posté par isabelle, 13 décembre 2018 à 09:29

Poster un commentaire