Bigmammy en ligne

13 août 2021

L'interprétation des meurtres, polar psychanalytique de Jed Rubenfeld

meurtres

En août 1909, accompagné de Jung et Ferenczi, Sigmund Freud débarque à New York pour une série de conférences à l'université Clark. Celles-ci vont marquer un véritable tournant dans l'histoire de la psychiatrie américaine.

Curieusement, Freud ne sembla cependant pas s'en réjouir : à son retour en Europe, il afficha une méfiance qu'il qualifiait lui-même d'"irrévocable" vis-à-vis des Etats-Unis. Que s'est-il donc passé au cours de cet unique voyage de Freud en Amérique ? Quel traumatisme y a-t-il subi ?

C'est sur cette idée que Jed Rubenfeld, professeur de droit et auteur d’une thèse consacrée à Freud, a construit son premier roman... Un polar complexe à souhait, où se mêlent l’investigation, la description de Manhattan en pleine effervescence architecturale, la corruption, les progrès de la police scientifique, des personnages fictifs côtoyant des personnages historiques …

conférence Clark

S Freud en 1922

Le narrateur est un jeune médecin adepte des écrits de Freud, Stratham Younger.

Il accueille et cornaque à New York le père de la psychanalyse, accompagné d’Abraham Brill, un collègue médecin lui aussi, qui est en train de traduire ses écrits en anglais.

Rapidement, cette équipe est sollicitée pour résoudre le meurtre d’une jeune fille, martyrisée et étranglée. Deux jours plus tard, une autre jeune fille est agressée de la même façon mais retrouvée vivante : Nora Acton. Elle accuse un ami de ses parents, George Banwell, entrepreneur de travaux public ami du maire de New York et tyran conjugal, de ces deux crimes. Younger est chargé d’analyser la jeune fille dont il ne tarde pas à tomber amoureux. Mais dit-elle toute la vérité ?

Les intrigues se croisent : qui trompe qui, que refoule-ton dans son subconscient, qui a intérêt à cacher une vérité insupportable ? On passe des hôtels particuliers de Gramercy Park aux caissons de construction du pont de Manhattan, des bouges de Chinatown aux nouveaux gratte-ciels qui commencent à remplacer les maisons bourgeoises, on croit morts des cadavres qui ne le sont pas tout à fait … et, dans le même temps, on comprend les fondements de la psychanalyse ainsi que les sources de la brouille qui surviendra un peu plus tard entre Sigmund Freund et son principal disciple Carl Jung, présenté ici sous un angle particulièrement désagréable : homme à femmes, antisémite et doté d’un égo démesuré … Un comble !

Bref, tout pour réussir un polar historique qui en plus apprend des tas de notions passionnantes à son lecteur.

L’interprétation des meurtres, thriller psychanalistique de Jed Rubenfeld, traduit de l’anglais par carine Chichereau, éditions Panama, Pocket, 505 p.,


Posté par Bigmammy à 07:36 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Intéressant

    Merci pour ce commentaire, Bigmammy.
    Il donne envie de se procurer l'ouvrage.

    Posté par OlgaP, 13 août 2021 à 11:51
  • Exactement !!! Il va falloir absolument que je cale un bon moment dans mon agenda pour relire ces articles et noter tous les bons bouquins que vous avez parfaitement résumés ces derniers temps ; beaucoup m'ont attirée ! A présent, il faut passer à l'action (et quel plaisir !)

    Posté par Kat, 13 août 2021 à 23:13

Poster un commentaire