Bigmammy en ligne

04 juillet 2023

Le professeur d'histoire, roman de Vladimir Volkoff

professeur-d-histoire

Cette fois, dans ce roman, il n’est question ni de Russie, ni d’espionnage mais de fidélité, de transmission, d’attachement à des valeurs – même très démonétisées comme la monarchie – d’humilité et de foi.

Le jeune héros, Joël, est né en France de la brève union entre sa mère – Mom – et Frédéric Foncrest, issu d’une lignée jadis noble, héros de la dernière guerre, professeur dans une institution catholique et féru d’héraldique.

Divorcée, sa mère l’a emmené aux Etats-Unis où son second mari a adopté le jeune garçon et lui a donné son nom : Paterson (avec un seul t comme aime à le préciser Joël, mais n’est-ce pas aussi la traduction littérale de Père-fils ?).

Vingt ans après, Joël vient séjourner en France avec une bande d’amis étudiants et en profite pour faire la connaissance de son père avec lequel il a correspondu de manière épisodique. Il pense lui demander de l’argent pour dédommager une de ses amies qu’il a mise enceinte. Frédéric n’est pas en mesure de lui en donner car il vit très chichement, et de plus, sa foi ardente lui interdit de mettre un terme à la vie de ce qui serait sa propre descendance.

Malgré ce refus initial, père et fils apprennent à se connaître, Joël apprécie l’humour de son père, l’étendue de ses talents, ne comprend pas vraiment pourquoi ses parents ne sont pas restés ensemble …Frédéric est fier de ce jeune homme qui est son fils.

Il présente une de ses amies, Omphale, à Frédéric. Malgré la différence d’âge, celle-ci tombe amoureuse de Frédéric, qui ne reste pas indifférent. Mais décidément, il n’est pas doué pour la paternité.

Une lecture toujours aussi généreuse même si le prosélytisme s’avère parfois agaçant, des caractères complexes mais attachants, une réflexion très argumentée sur la transmission des traditions culturelles et le sens de l’histoire …

Joël rentrera en Amérique où une brillante carrière l’attend, mais il reviendra en France visiter son vieux père, dans le monastère où il s’est retiré, délié de toute possession et enfin heureux …

Le professeur d’histoire, romande Vladimir Volkoff (1985), édité chez Julliard, l’Âge d’homme, 254 p.

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Ce n'est pas un de mes préférés, même s'il y a d'excellents passages.
    Je suis curieuse du prochain Volkoff que vous choisirez dans la bibliothèque de votre mari, j'espère qu'il y en a encore beaucoup !

    Posté par HK19, 04 juillet 2023 à 08:42

Poster un commentaire