Bigmammy en ligne

11 novembre 2013

Verdi à l’Eléphant Paname

Un titre énigmatique, non ?                       La surprise, c’est d’abord ce lieu étrange : un hôtel particulier entre la rue de la Paix et le boulevard des Capucines, au cœur de ce que fut le Paris du baron Haussmann, tout près de l’Opéra. Un lieu investi par un frère et une sœur, les Fiat, lui plasticien et elle danseuse, dédié à la danse et aux arts. Pourquoi ce nom bizarre ? En référence à l’éléphant gigantesque dans lequel se réfugiait Gavroche... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 novembre 2013

Servitude humaine, roman de William Somerset Maugham

La critique de Claude : Ce très gros roman, paru en 1915, est passionnant et terrible. Il raconte les vingt-cinq premières années de la vie de Philip Carey, qui deviendra médecin, comme l’était son père qu’il n’a pas connu, et connaitra sans doute le bonheur conjugal, après être passé par un chapelet de souffrances. Après avoir perdu sa mère à 8 ans (point commun avec Maugham), il est confié à son oncle pasteur anglican, modèle d’égoïsme, de suffisance et d’avarice ; dans une petite Public school religieuse, il va faire... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2013

Quai d’Orsay, film de Bertrand Tavernier

J’avais a-do-ré la bande dessinée de Christophe Blain et Abel Lanzac, tant le premier que le second tome de cette tranche de vie ministérielle couronnée par le discours emblématique, devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, d’un ministre à la crinière léonine et à la gestuelle aussi violente que ses envolées lyriques sont creuses … Avec une précision et une fidélité méthodiques, et dans les décors réels des ors de la République, Bertrand Tavernier s’est attaché à traduire la bande dessinée et pas autre chose. Un... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2013

Le fil du rasoir, roman de William Somerset Maugham

Un monument de la littérature européenne : une histoire pleine de tiroirs, de personnages attachants ou agaçants, qui dresse un tableau complexe de la société de l’entre-deux-guerres d’une grande fidélité. Le titre est tiré d’un verset du Katha- Upanishad : « Il est difficile de passer sur le fil d’un rasoir. Aussi difficile, disent les sages, est le chemin qui mène au salut. » Car une grande partie du roman traite de la recherche de l’Absolu, de la sérénité, par un jeune homme que la Grande guerre, où il... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 novembre 2013

Du côté de chez Swann a 100 ans ...

L’époque est aux commémorations, à croire que nous préférons nous replonger dans le passé que bâtir un avenir plus souriant. Je remarque que nos dirigeants n’hésitent pas à commencer dès maintenant – proximité du 11 novembre oblige – les cérémonies du centenaire de la Grande Guerre, qui pourtant ne se déclencha qu’à l’été de 1914. Histoire de se changer les idées noires ??? Le Figaro, toujours très fidèle à sa mission culturelle, consacre un numéro hors-série à l’œuvre protéiforme et magistrale de Marcel Proust. Et ce n’est... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 14:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2013

Le roman d'une garde-robe, la collection personnelle d'Alice Alleaume

Le musée Carnavalet présente actuellement une exposition intitulée Roman d’une garde-robe, le chic d’une parisienne de la Belle Epoque aux années 30, qui va enchanter les fans de l’histoire de la mode comme moi. Cette garde-robe exceptionnelle est celle d’Alice Alleaume, une femme sublime qui fut première vendeuse de 1912 à 1923 chez Chéruit, 21, place Vendôme.  A cette époque, les dames viennent au salon, essaient, font modifier, rajouter, enlever : «Le modèle se décline dans tous les tissus et toutes les teintes.» Et... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 07:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2013

Le tango de la vieille garde, roman de Arturo Perez-Reverte

Rarement roman me prend ainsi de la première à la dernière ligne comme ce dernier opus d’Arturo Perez-Reverte … Est-ce parce que les héros évoluent simultanément dans trois cadres historiques bien campés dans leurs décors politiques, esthétiques et mélodiques ? 1928, 1937 et 1967. Les salons des premières classes d’un paquebot de la Hamburg-Südamerikanische Linie, parfaitement Art Déco, les bouges des quartiers les plus pauvres de Buenos Aires, Sorrente et la baie de Naples au temps de la Guerre froide et des combats d’échecs... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 octobre 2013

Mr Ashenden agent secret, par W. Somerset Maugham

Somerset Maugham, jusqu’à la découverte de sa biographie illustrée par Floc’h, c’était pour moi la littérature de ma mère, à une époque où je ne lisais rien. Et je viens de commencer par ce recueil de huit courtes nouvelles. Un délice … ni désuet, ni dépassé. De la belle littérature ... Mr. Ashenden, c’est l’auteur. Parce qu’il exerce cette profession qui permet de paraître inoccupé et en tous cas libre de son temps, de voyager, de vivre dans les hôtels, qu’il parle plusieurs langues dont le français parfaitement, William Somerset... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 octobre 2013

1925, quand l'Art Deco séduit le monde

                                Il est une époque à la fois lointaine et proche de moi, qui me fascine autant pour les événements historiques qu’elle a engendré que le style qu’elle a suscité : cette période pendant laquelle mes parents vécurent leur jeunesse – les folles années Arts Déco, de 1920 à 1939. Et voici que le Palais de Chaillot – ce vaisseau fantôme de l’art français d’avant la grande dégringolade – organise une... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 octobre 2013

Solo, roman de William Boyd

La critique de Claude : Pour fêter le 60 ème anniversaire des James Bond de Ian Fleming, leur éditeur a demandė à William Boyd d'écrire un James Bond. Fervent et constant admirateur de Boyd, je ne peux pas dire que le pari soit réussi. L'histoire est assez plate et prévisible, infiniment moins audacieuse que les originaux de Fleming. On se souvient que celui-ci, réserviste de la Marine, lui-même pratiquant de la science de l'espionnage, avait répondu à une sollicitation des Services britanniques pour populariser un maître... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,