Bigmammy en ligne

13 octobre 2018

La seule histoire, roman de Julian Barnes

La critique de Claude :   Julian Barnes,  né en 1946, est l’un des auteurs les plus passionnants de la littérature anglaise. Fils de deux parents professeurs de langue et de civilisation française, il a écrit des recueils de nouvelles expliquant pourquoi la France est la France, et pourquoi le Royaume Uni est le Royaume Uni. Et comment, en s’unissant, ils deviennent puissants. Citons notamment  "England, England" en 2000, ou «Quelque chose à déclarer» en 2004. Au moment où le vent mauvais du Brexit écarte l’un de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mai 2016

Le fracas du temps, roman de Julian Barnes

  La critique de Claude : Le dernier roman de Julian Barnes est tout entier consacré au harcèlement. Dimitri Chostakovitch, né en 1906, est comme une flamme d’inspiration, le monde entier en est d’accord. Mais il n’écrit pas la musique « entrainante » et « motivante» dont le Prolétariat a besoin. C’est ce que pense le Camarade Staline, qui d’ailleurs ne goûte guère, dans cette musique, ce qu’il appelle le « fatras », c’est à dire les chocs des percussions ou les cris des chanteurs. Il se... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2014

Avant moi, roman de Julian Barnes

La critique de Claude : Je n’ai jamais caché mon admiration pour Julian Barnes, auteur anglais né en 1946, spécialiste de la France, de Flaubert, et de la lucidité sur les malheurs des hommes (voir son dernier recueil, « Quand tout est déjà arrivé »). Or, en flânant chez un petit libraire – c’est plus facile de flâner là que sur internet -, j’ai trouvé l'une de ses premières œuvres, qui s’appelle « Avant moi » et mérite d’être lue ou relue. C’est la malheureuse vie de Graham Hendrick, un professeur d’histoire... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2014

Quand tout est déjà arrivé, récit de Julian Barnes

La critique de Claude : Cela commence comme un livre de Barnes, Cross Channel (Quelque chose à déclarer) par exemple. Barnes est un conteur – spécialité qui n’est plus assez en honneur -. En quelques lignes, il nous projette dans le monde éblouissant des aéronautes, Pilâtre de Rozier, le malheureux pilote des Montgolfières, Félix Tournachon, mieux connu sous le nom de Nadar, inventeur de la photographie, et le très britannique capitaine Fred Burnaby, soupirant déçu de « Madame Sarah » (Bernhardt). Des scènes prises en... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2013

Une fille, qui danse, roman de Julian Barnes

La critique de Claude : Julian Barnes est un des plus grands romanciers britanniques. Fils de deux professeurs de français, il est l’un des « ponts » entre les deux cultures – notamment a travers un superbe recueil de nouvelles, Cross Channel, en français Quelque chose à déclarer (2004). C’est un des meilleurs spécialistes de Flaubert, qui est sans doute pour quelque chose dans son talent de romancier. De plus, il a trouvé en Jean-Pierre Aoustin un traducteur de grand talent. Continuant son exploration de la vieillesse, Barnes,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2009

Rien à craindre de Julian Barnes

Nothing to be frightened of, publié au Mercure de France, traduction de Jean Pierre Aoustin, une critique de Claude, histoire de rester en terre britannique. Si vous n’avez jamais rencontré Julian Barnes, c’est le moment de le découvrir. Mais, avant d’aborder cet essai sur Dieu et sur la mort, commencez par les premiers romans (Love etc, par exemple) ou par «Le perroquet de Flaubert », auteur dont Barnes est certainement un des meilleurs connaisseurs. Tout Français aimera aussi « Outre Manche », série de nouvelles sur les relations... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,