Bigmammy en ligne

06 décembre 2017

Tous ces chemins que nous n'avons pas pris, nouvelles de William Boyd

La critique de Claude : Le plus récent opus de William Boyd, grand écrivain britannique et, le plus souvent possible, citoyen de la Dordogne, est un recueil de nouvelles. On les lit avec délices, tant le style est franc et souple – comme on le dit d’un vin. On sent que l’auteur fait provision de personnages pour ses futurs romans, et qu’il griffonne sur une feuille les traits essentiels de ses créatures, comme le faisait, par exemple Degas (qui fait l’objet d’une belle exposition de à Paris). Personnages attendrissants, comme... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2015

Les vies multiples d'Amory Clay, roman de William Boyd

La critique de Claude :   Depuis 1984, William Boyd, écrivain britannique, nous a livré une vingtaine de romans. La plupart racontent  la vie entière et donc l’itinéraire, d’un personnage, souvent de modeste origine, mais dont les circonstances font un véritable héros, tels qu’un petit cinéaste, une espionne « sans grade », un cadre d’assurance, un chirurgien, un chercheur en climatologie, une scientifique. Amory Clay, photographe et photo-journaliste, ne fait pas exception : elle n’a pas froid aux... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 août 2013

La vie aux aguets, roman par William Boyd

La critique de Claude : Je me suis mis a relire, depuis l’an dernier, les romans de mes auteurs préférés, en premier lieu William Boyd, né en 1952, à ce jour responsable d’une bonne quinzaine de chefs d’œuvre. Comme toujours, Boyd raconte : ce n’est pas une longue méditation mais une histoire, mieux encore des histoires enchevêtrées et qui s’expliquent les unes les autres. Oserai-je l’écrire en France (où c'est un sujet de mépris pour un livre) : il est des moments où vous ne lâchez plus le livre… Ici, comme souvent,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2012

À livre ouvert (Any human heart), roman de William Boyd,

La critique de Claude : C'est le 8ème roman de Boyd, paru en 2002 en France sous le titre un peu plat de " à livre ouvert". Il conte, sous la forme d’un journal, une longue et riche vie d'homme et d'écrivain. Ici, le héros, Logan Mountstuart, n'est pas un aigle, mais un homme ordinaire. Etudiant moyen à Oxford. Très porté sur les alcools et les femmes, il n'écrira  pas les grandes œuvres dont il rêvait. Cependant, il sait être courageux sur le front de Teruel, dans l'Espagne de 1937, ou quand la traîtrise des Services... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2012

Armadillo, roman de William Boyd

La critique de Claude : En continuant la revue des œuvres de William Boyd, voici Armadillo, paru en France en 1998. Armadillo, c’est, en espagnol, le « Petit chevalier » : allusion aux casques de guerriers grecs antiques que collectionne le héros, et aussi à son courage solitaire. Comme la plupart des héros de William Boyd, celui-ci est un homme jeune, intelligent, et brave, confronté à un univers de brutes ou, ici, de voyous dirigeant leurs fraudes depuis leur Club de Mayfair. Mieux encore, c’est un petit Rom de... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 août 2012

Un anglais sous les tropiques, roman de William Boyd

La critique de Claude : « A good man in Africa » est le premier roman (sorti en 1981) d’un de mes auteurs préférés, William Boyd, dont je relis cet été toute l’œuvre. Disons tout de suite que ce n’est pas mon favori. Certes, le grand Boyd perce déjà, dans l’art de décrire les êtres, les situations et les décors. C’est un maître de la technique du roman, exercice pratiqué et enseigné dans les pays anglo-saxons. D’où vient alors un certain malaise ? De la complexité du scénario d’abord. Boyd a certes voulu écrire... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 07:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juillet 2012

L'après-midi bleu, roman de William Boyd

La critique de Claude : Dans la série "je relis tout William Boyd", voici son cinquième roman, paru dans sa traduction française, par Christine Besse, en 1994. Cette après-midi bleu, c'est un ciel d'orage tropical sur la baie de Manille aux Philippines, et, 30 ans plus tard, sur la rade de Lisbonne. L'orage est, bien sur, celui de l'amour fou. Comme toujours chez Boyd, le héros est un homme jeune, intelligent, inventif - ô  combien ! -, et amoureux. C'est le fils d'un solide et banal ingénieur des Chemins de fer,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juin 2012

Stars and Bars, roman de William Boyd

La critique de Claude : Pour les amateurs de William Boyd, cette oeuvre de jeunesse (1984, il a 32 ans), très inspirée par le surréalisme et l’absurde, sera un délice de plus. Le Stars and Bars, c’est le premier drapeau de la Confédération sudiste et esclavagiste (1861-1865), qui inspire aujourd’hui le drapeau de l’Etat de Géorgie.  Le héros, comme souvent chez Boyd, est un homme (encore) jeune, Anglais, poursuivi par des forces obscures vouées à sa perte. Notez bien qu’il les attire, par sa timidité, sa couardise et sa... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2012

Les Nouvelles Confessions, roman de William Boyd

La critique de Claude : La lecture (passionnante) du dernier William Boyd, "L’attente de l’aube", qui vient juste de paraître en français, m’a donné envie de relire une des premières œuvres de l’auteur, « Les Nouvelles Confessions ». C’est aussi l’histoire d’un jeune homme intelligent et sensible que les hommes et les événements tentent de broyer. On y retrouve les thèmes de la manipulation, et de la Grande Guerre (vue du Saillant d’Ypres, qui valait bien Verdun). Une différence cependant : le héros, John James Todd,... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 avril 2012

Waiting for Sunrise, (L'attente de l'aube), roman de William Boyd

La critique de Claude : Avec William Boyd (A Good man in Africa, an Ice cream War, Ordinary Thunderstorms, etc), nous sommes habitués aux chefs d’œuvre et celui-ci en est un nouveau. Boyd est un maitre des techniques du roman : le scénario, les portraits, les paysages, les ambiances (p 17, « Wiener Kunstmaterialien »,  marchand de papiers, peintures, crayons et pinceaux).  Il ne recule pas devant le pastiche, comme le montre l’esquisse d’idylle jamesbondienne à Genève avec une  veuve de guerre... [Lire la suite]
Posté par mpbernet à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,