Bigmammy en ligne

02 février 2018

La douleur, film d'Emmanuel Finkiel

L’adaptation d’un ouvrage littéraire à l’écran est un art difficile. Je n’ai pas lu le livre de Marguerite Duras publié en 1985 et qui porte le même titre mais l’ensemble des critiques souligne la qualité de cette transposition. Je me contente de trouver ce film émouvant, sensible, fidèle à l’histoire, riche d’images superbes, bien documenté, magnifiquement interprété. Bref, un film fort, important, qui nous replonge dans une époque historique pas si ancienne que ça, et qu’il est nécessaire de rappeler aujourd’hui. Car les... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2018

The Pentagon Papers, film de Steven Spielberg

    Encore un « newspapers movie » me direz-vous ? Un genre spécifique dans la culture américaine, car nous nous souvenons de « Les hommes du Président » d’Alan Pakula en 1976, ou encore « Des hommes d’influence » de Barry Levinson en 1987 … Le cliquetis des linotypes, les rotatives qui tournent irrémédiablement, les paquets de journaux balancés au petit matin à même la rue luisante de pluie depuis le cul des camions … la religion du Premier amendement à la Constitution des... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2018

3 Billboards, les panneaux de la vengeance, film de Martin McDonagh

Ici et là déjà qualifié de chef-d’œuvre, ce film met surtout en valeur le jeu de ses principaux acteurs, déjà oscarisés comme Frances McDormand – inoubliable policière enceinte de Fargo – ou, plus fascinant encore, Sam Rockwell dans le rôle d’un jeune flic violent, alcoolique et raciste. L’histoire est celle d’une mère dont l'adolescente a été violée puis assassinée et dont le corps a été retrouvé calciné alors que Mildred lui avait refusé de prendre sa voiture pour aller voir ses copains. Sept mois après les faits, devant... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2018

Les heures sombres, biopic de Joe Wright

Des applaudissements nourris à la fin d’une projection, ce n’est pas habituel … et là, après ce film de plus de deux heures, c’est largement justifié. Les heures sombres (Darkest Hour) sont celles qui se déroulent après l’invasion par Hitler de la Belgique, la Hollande et la France en mai 1940. Le jour où l’armée allemande bouscule l’armée française dans les Ardennes, le 10 mai, le roi Georges VI – le père de la Reine Elizabeth – se résout à nommer Premier ministre un vieux routier de la politique – il a alors 65 ans – le... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2017

Le portrait interdit, film de Charles de Meaux

          A Pékin au milieu du XVIIIème siècle, les Jésuites sont présents à la cour de l’empereur de Chine, accueillis depuis de nombreuses années comme savants et lettrés, avec pour eux le secret espoir – jamais réalisé - de gagner l’empereur à leur croyance … Le père franc-comtois Jean-Denis Attiret y est reconnu comme l’un des peintres officiels de la cour. Pour satisfaire une demande de l’impératrice Ulanara, folle amoureuse de l’empereur mais qui le sent s’éloigner d’elle, un portrait... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 décembre 2017

L'échange des princesses, film de Marc Dugain

' C’est un film lent, aux lumières sourdes – celles des chandelles – qui fait prendre conscience de la distance qui sépare Versailles de Madrid, et qui montre une direction d’acteurs remarquable. Un film qui me rappelle des séries télévisées à grand succès comme « L'allée du Roi » d'après Françoise Chandernagor avec de beaux costumes, et surtout une pleiade d’acteurs étincelants : Lambert Wilson en Philippe V d’Espagne, poursuivi par la culpabilité de l’effroyable guerre qui l’a porté au trône, son fils falot,... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

27 novembre 2017

Le Brio, film d'Yvan Attal

Cela devient rare d’entendre le public du dimanche après-midi – majoritairement composé de séniors – applaudir à la fin d’un film … Ce fut le cas, et c’était bien mérité car Le brio mérite amplement cette ovation sympathique. C’est une parabole sur le cynisme et - en même temps - sur l’efficacité de la formation. Construite comme une tragi-comédie du XVIIème siècle, l'intrigue met en scène un vieux bougon pétri de savoirs et des clichés éculés du racisme ordinaire, soudain mis en demeure par ses pairs de coacher une jeune femme... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2017

Au revoir là haut, film d'Albert Dupontel

  J'appréhendais un peu ... J'avais tellement aimé le roman de Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013. Son humour massacrant, cette tragi-comédie de l'horreur des escroqueries en tous genres dans les mois qui suivirent la fin de la Grande Guerre ... C'est un film formidable, qui mérite cent fois la palme d'or de l'adaptation. Albert Dupontel campe le personnage du soldat Maillard avec sensiblité et rigueur, le salaud intégral est incarné au-delà du possible par Laurent Lafitte, les décors sont somptueux, les costumes... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2017

Knock, film de Lorraine Lévy avec Omar Sy

J’avais lu les premières critiques, désastreuses, de cette re-création de la célébrissime pièce de Jules Romains de 1923. Je me souvenais aussi de ma déception de l’avoir vue reprise il y a quelques années au théâtre avec Fabrice Lucchini dans le rôle-titre, qui n’avait pas réussi à me faire oublier Louis Jouvet. Eh bien, n’en déplaise aux intello-cassandres, je prédis un bel avenir à ce film populaire et j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à retrouver Omar Sy dans un rôle pour le moins inattendu. Car l’arrivée de ce grand bonhomme à... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2017

Le sens de la fête, fim d'Olivier Nakache et Eric Toledano

Une soirée de mariage qui dérape : un classique au cinéma. Mais ici, Olivier Nakache et Eric Toledano nous livrent un chef-d’œuvre du genre. Car cette fois, on nous fait passer derrière le décor, du côté des petites mains qui assurent la réussite de cet événement mémorable. Et mémorable, cette soirée, nul doute qu'elle le restera ! Voici une intrigue respectueuse de l’immuable règle des trois unités de la tragédie classique : unité de lieu dans ce château du XVIIème siècle avec son parc à la française, unité d’action... [Lire la suite]
Posté par Bigmammy à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :