Bigmammy en ligne

07 décembre 2008

Splendeurs des courtisanes

2Kaigetsudo2Exposition au Musée Cernuschi, avenue Vélasquez (Paris 17°) jusqu'au 4 janvier.

Les merveilles du monde éphémère ou "flottant", la peinture des petits métiers et des plaisirs dans les grandes cités à l'époque du Shogunat me ravissent toujours autant....

Inutile de faire le voyage jusqu’au Japon puisque nous est offert à Paris, juste au détour du Parc Monceau, un choix de 112 peintures (rouleaux suspendus "kakemono”, paravents, et rouleaux en longueur ou e-maki) provenant de la riche collection Idemitsu.

Un festival des ravissantes œuvres des maîtres de la peinture japonaise : Kaigetsudô Ando (?-1743)*, Suzuki Harunobu (1724 – 1770), et bien sûr Kitagawa Utamaro (1753-1806), Katsushika Hokusai (1760-1849) et Andô Hiroshige(1797-1858). Leurs thèmes sont la vie moderne, les théâtres kabuki et les quartiers de plaisir où se côtoient nobles et bourgeois fortunés. L’Ukiyo-e prend pour sujet de prédilection les jolies femmes, notamment les courtisanes de Shin-Yoshiwara, le quartier des plaisirs à Edo. Présentées sous un jour idéalisé, les « beautés » des maisons vertes incarnent le goût du luxe et de l’apparat qui caractérise la population urbaine aisée de la période d’Edo (1615-1867).

Courtisane_2Ce qui me touche plus particulièrement est la façon particulière dont les peintres japonais rendent la richesse et la diversité des textiles. Les drapés des kimonos superposés, la façon nonchalante de nouer l’obi (la large ceinture) sur le devant...Je me pose aussi cette grave question : pourquoi devant alors que traditionnellement on représente le costume féminin avec l’obi noué de façon rigide dans le dos ? Est-ce un effet de l’époque ou de la condition particulière de ces femmes, « people » avant la lettre et dont les portraits étaient diffusés largement grâce à la technique de l’estampe. Peut-être un lecteur spécialiste de l’art japonais saurait-il me répondre ?

En tous cas, cette exposition est à ne pas manquer.

* Les deux peintures sont de lui...L'exposition ne montre qu'une peinture d'Hokusaï et une d'Hiroshige, plus célèbre pour ses paysages.

Posté par mpbernet à 16:45 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire