in_the_air_au_mariageUne problématique totalement actuelle, un scénario huilé dans les moindres détails, des caractères vrais et émouvants, des situations drôles, mais aussi douces-amères....

Une comédie américaine tout à fait réussie que ce troisième long métrage de Jason Reitman (après Thank you for smoking et Juno).

Le héros - Ryan Bingham - est un "emballeur" professionnel. Consultant en méthodes de développement personnel, il donne aux quatre coins des Etats-Unis des conférences sur le moyen de se détacher des contingences : mariage, famille, amour, maison, passions. Il professe une opposition radicale à toute forme d'attachement, ce qui le rend apte à exercer le rude métier qui consiste à procéder aux licenciements économiques d'une Amérique en crise profonde. "Rien de personnel", dit-on aux malheureux virés - là-bas, cela se fait dans la semaine !

Jusqu'à ce que ce collectionneur compulsif de conquêtes féminines et surtout de miles auprès d'Américan Airlines - son objectif est d'en cumuler 10 millions, ce que seulement 6 personnes avant lui sont parvenues à obtenir - rencontre deux femmes. L'une est aussi vénéneuse que lui et il en tombe amoureux, l'autre est une jeune diplômée hyperdouée mais bardée de certitudes sur l'utilisation des nouvelles technologies dans les techniques de ressources humaines radicales, qu'il va coacher.

in_the_air_apprentissageGeorge Clooney est saisissant de vérité aussi bien dans le sarcasme et l'égoïsme absolu que dans la tendresse et la réalité des sentiments. Je le verrais bien remporter un Oscar....

Il va naturellement découvrir, de ville merdique en trou perdu (Wichita, Des Moines, Omaha, Saint Louis..) que même si on croit n'avoir besoin de personne, la vie est meilleure avec un copilote. Les scènes du mariage provincial sont particulièrement émouvantes.

A côté du séducteur à la crinière poivre et sel, deux actrices superbes : Vera Farmiga (en haut), dans le rôle d'Alex et Anna Kendrick ( à droite), qui interprète Natalie, la jeune diplômée de Cornell.