Bigmammy en ligne

24 janvier 2011

FONTAINEBLEAU, palais à l'échelle humaine

dianeIl faisait trop froid hier, pour que nous parcourions les jardins de ce palais. Nous n'avons pas vu la fontaine de Diane, qui portant hante ces lieux...Mais nous étions saisis par son charme, comme tous ceux qui ont embelli ce palais au fil des siècles.

Capétiens, Valois, Bourbons, Bonaparte ou Orléans, chacun des membres des dynasties ayant régné sur la France se sont succédés dans ses murs. Rois et reines, empereurs et impératrices se sont attachés à embellir le château construit autour du donjon médiéval. C'est là que Philippe Le Bel, le héros originel des Rois Maudits est né et c'est là qu'il mourut, et tout le monde se souvient de la scène des adieux de Napoléon devant l'escalier à double révolution qui vous accueille en ce lieu pétri d'histoire.

Fontainebleau_007Symbole du château de Fontainebleau, ce célèbre escalier en fer-à-cheval de la cour du Cheval-Blanc (ou des Adieux) date du règne de Louis XIII - d’après un modèle de la Renaissance - dû à Jean Androuet du Cerceau.

Fontainebleau_015C'est en 1528, après avoir ordonné d’abattre le château vieux pour élever un palais à sa mesure, que François Ier entame l’édification de la galerie. Attenante à l’appartement du Roi dont la chambre est située au premier étage du donjon, l’aile de la galerie est un espace privé réparti sur deux niveaux. Au premier étage, la galerie est un lieu réservé à la déambulation du souverain. De cette galerie – la première construite en France – on raconte que le Roi en conservait lui-même la clef autour du cou et qu’il en réservait la visite à ses hôtes de marque. Au rez-de-chaussée, se déployaient les appartements de bains dans lesquels François Ier exposait, outre les grands antiques du Vatican fondus pas Primatice à Fontainebleau même, des tableaux précieux comme La Joconde ou La Vierge au Rocher de Léonard de Vinci.

Henri IV fréquente assidûment le château qu’il dote d’une nouvelle cour des Offices et d’une entrée monumentale sur la ville, ainsi que de nombreux bâtiments. Le canal est creusé et de nouveaux jardins sont créés.

Lors de ses séjours à Fontainebleau, la famille royale vit des moments importants. Aux mariages ( le 12 juin 1601 : Concini et Leonora Galigaï ; le 7 juillet 1609 : César, duc de Vendôme, fils légitimé d’Henri IV et de Gabrielle d’Estrées avec Henriette de Lorraine); s’ajoutent les naissances ( le 27 septembre 1601 : le dauphin, futur Louis XIII ;  le 22 novembre 1602 d’Élisabeth, future reine d’Espagne ; le 25 avril 1608 le duc d’Anjou, futur Gaston, duc d’Orléans ; le 1er novembre 1661, le dauphin Louis, fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche).
Dans la cour Ovale, le 14 septembre 1606 eut lieu le baptême du dauphin, futur Louis XIII, et de ses sœurs Élisabeth et Chrétienne. Louis XIII passe une enfance heureuse à Fontainebleau, rythmées par les parties de chasse, de paume et les cours de dessin que lui prodigue Martin Fréminet.

Mais le 5 septembre 1725 a lieu l’unique mariage royal jamais célébré au château, celui de Louis XV et de Marie Leczinska.

Napoléon est le grand restaurateur du château de Fontainebleau qu’il remeuble intégralement au lendemain de la Révolution durant laquelle cette ancienne résidence des souverains a connu dépeçages et ventes des collections, comme les autres propriétés de la Couronne.Il y recevra beaucoup, plus de mile personnes peuvent en effet loger au château. Et il y fera ses adieux le 21 avril 1814, après avoir tenté de se suicider.

Dans la continuité des souverains, Louis-Philippe puis Napoléon III aimeront à recevoir au palais.

Quelques éléments plus secrets ? ICI !

Posté par Bigmammy à 09:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • MERCI BEAUCOUP POUR CE BEAU VOYAGE CULTUREL

    Posté par poetalisa, 24 janvier 2011 à 19:23

Poster un commentaire