Bigmammy en ligne

18 avril 2012

De Gaulle et la guerre d’Algérie, par Benjamin Stora

La critique de Claude :

storaC’est en apparence un petit bouquin, édité en format de poche, en 2012. C’est en réalité un grand livre, qui donne des clés essentielles pour comprendre la période qui va du retour au pouvoir du Général de Gaulle (1958) à l’indépendance de l’Algérie (1962).

Benjamin Stora, historien universitaire, est un maître de l’analyse interactive des faits : pour nous faire comprendre l’évolution spectaculaire du Général – du « Je vous ai compris » à l’autodétermination, en un an -, il dresse un état des forces.

Le FLN a été quasiment écrasé sur le terrain par « la machine de guerre française », et il est déjà déchiré par des rivalités qui n’ont pas cessé 50 ans après, mais il est porté par une grande partie du Peuple musulman d’Algérie, et soutenu par toute l’opinion internationale, y compris les alliés de la France, Etats-Unis et Europe occidentale.

La France, et pas seulement le Président qu’elle s’est donnée, a envie de tourner la page de la colonisation : les Français pensent à profiter de la croissance économique, le Général à rétablir le statut de grande Puissance de la France, qui ne peut trainer derrière elle les dépenses et la réprobation internationale de la guerre d’Algérie.

Et les Français considèrent comme une chimère l’intégration de 9 millions de Musulmans dans l’ensemble national.

C’est donc une décision mûrement et rationnellement réfléchie qui est annoncée le 16 septembre 1959. Elle surprend pourtant tout le monde : l’Armée, « désarçonnée », les européens d’Algérie, qui se mobilisent en hâte, le FLN, méfiant, et la classe politique française.

L’auteur, lui-même issu de la communauté des juifs d’Algérie, a écrit bien d’autres ouvrages qui exposent les trois années de guerre civile que suscitera cette décision, jusqu’au désordre final de l’été 62.   

De Gaulle et la guerre d’Algérie, par Benjamin Stora, editions Pluriel, 268 p, 9 €

Posté par Bigmammy à 07:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Benjamin Stora est sociologue avant d'être historien, c'est ce qui lui permet aussi d'avoir un regard différend, pour des raisons familiales il est parti au Vietnam dans les années 80 et est aussi spécialiste de cette région et des flux migratoires

    Posté par Martine, 19 avril 2012 à 12:11
  • @Martine, c'est une plaisanterie j'espère, Stora sociologue avant d’être historien, vous avez enseigné l'histoire à sa place en milieu universitaire ?? Il est historien spécialiste du Maghreb et précisément de l'Algérie. Son cursus en sociologie arrive bien après, pourquoi ce déni ? Il n'a absolument pas quitté la France pour le Vietnam dans les années 80 pour des raison familiales mais pour avoir été menacé d'une part et pour des raisons professionnelles d'autre part qui l'amènera à écrire "voyages en post-colonies" que vous conseille vivement. Il n’est en aucun cas spécialistes du flux migratoire encore une fois, il est historien, ne vous en déplaise.

    Posté par Zoé, 10 février 2020 à 04:17

Poster un commentaire