Bigmammy en ligne

15 février 2013

La Foule, une chanson à travers l'Atlantique

 

foule

Tous ceux de ma génération ont dans l'oreille cette valse interprétée par Edith Piaf pour la première fois en 1957, où elle "jouait" la rencontre puis la séparation de deux amants entraînés par la foule ...

Hier soir, au Folies Bergère, nous en avons écouté une version originale, elle-même réécrite en espagnol après le succès mondial de Piaf qui avait découvert la chanson sur l’album d’un chanteur de tango. Michel Rivegauche écrit les paroles en français. 

La chanson originale « Quen nadie sepa mi suffir » (que personne ne sache ma souffrance), a été composée en 1936 par l’Argentin Angel Cabral. Les paroles en espagnol sont de Enrique Diezo. Ce fut un grand succès en Argentine, une valse péruvienne, genre très à la mode en Amérique Latine pendant les années 30, 40 et 50.

Presque vingt ans plus tard, Edith Piaf entend cette chanson sur un album enregistré en 1953 par Alberto Castillo, chanteur et acteur argentin, natif de Buenos Aires qui, dans les années 40 et 50 fit une carrière discographique et cinématographique dans son pays.

Le succès d'Édith Piaf avec La Foule a permis à la version originale en espagnol de connaître le succès une seconde fois sous le titre "Amor de mi amores" (amour de mes amours).

Posté par mpbernet à 09:33 - Journal de bord - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Emportée par mon ELAN, et mes cordes vocales étant en forme ce matin, je fredonne LA FOULE de PIAF en vous lisant
    La version écoutée par vous hier au soir vous a t elle plue ?
    Dans mes classements je pense avoir gardé un VINYL de PIAF..(irremplaçable)
    Bonne journée Marie Pierre

    Posté par poetalisa, 15 février 2013 à 10:59
  • Une chanson interprétée par PIAF que j'aime beaucoup !
    Bonne fin de journée Marie-Pierre et très bon week-end (avec du SOLEIL sur PARIS).

    Posté par Binchy, 15 février 2013 à 14:56

Poster un commentaire