Bigmammy en ligne

16 octobre 2013

Meurtre au Ritz, polar historique de Michèle Barrière

meurtreauritz

Michèle Barrière, auteur de ce roman noir gastronomique (un genre nouveau ?) est une historienne de l'art culinaire, conseil scientifique de "Slowfood France", mouvement pour la sauvegarde du patrimoine culinaire mondial. Le livre m'a fait de l'oeil à la librairie de Grand Palais quand je suis allée voir l'exposition Félix Vallotton : la "Belle Epoque" et l'Art Nouveau me fascinent. Autant de raisons de me plonger dans sa lecture.

J'y ai retrouvé l'ambiance des romans de Jean Contrucci et de Claude Izner : il y a en effet de nombreuses similitudes. Le héros qui enquête n'est pas un professionnel mais un journaliste culinaire, il a pour compagne une jeune femme très en avance sur son temps et particulièrement intrépide, il professe des idées avancées et, en cette période des dernières années du XIXème siècle, très minoritaires. La période est aux attentats libertaires, à l'explosion des nationalismes qui conduiront au plus grave conflit mondial, et à l'antisémitisme le plus abject des Daudet - le fils - et Drumont, car les discussions tournent toutes autour de l'Affaire Dreyfus ...

Le principal intérêt du roman est de nous faire pénétrer dans les coulisses d'un Palace juste avant son inauguration, et durant les premiers mois de son exploitation par César Ritz, en collaboration étroite avec son chef Auguste Escoffier, le parrain du jeune Quentin Savoisy.

Les ors, les décors, les chambres toutes dotées d'une salle de bains, les tables, les chaises du restaurant qui doivent comporter des bras, tout ce que cette nouvelle forme d'hôtellerie apporte d'innovation, en regard de la Haute Société du moment (nos "people" d'ahjourd'hui) qui se déplace de Monte Carlo à Londres, de Rome à Lugano, ignorant totalement la masse des pauvres qui grondent.

Beaucoup de digressions gastronomiques - on en trouve aussi dans la série des "Nouveaux Mystères de Marseille - avec en prime à la fin une dizaine de pages de recettes. C'est plein de fraîcheur, sauf la plongée dans le cloaque des abattoirs de La Villette qui est un morceau de bravoure, mais l'intrigue en elle-même est un peu confuse et le héros peu attirant.

Meurtre au Ritz, polar "historico-gastronomique" de Michèle Barrière - édité en Livre de Poche (mais de grand format !), 305 p. 12€.

 

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire