Bigmammy en ligne

20 février 2014

Daniel Iffla-Osiris, destin d'un homme de bien

ORISIs Noir et blanc

C’est le journal de l’Institut Curie qui m’a fait découvrir le destin hors du commun de Daniel Iffla, généreux mécène à l’origine de la fondation de l’Institut du Radium. Une trajectoire de vie exceptionnelle, comme il en existait aux temps de la Révolution Industrielle et des bâtisseurs de grandes fortunes financières …

Daniel Iffla (1825 – 1907) est né à Bordeaux dans une famille pauvre sépharade. Il monte à Paris, étudie brièvement au lycée Turgot puis se fait engager comme grouillot chez l'agent de change Moreau. Il se lie bientôt avec les financiers juifs de la capitale – Milliaud, Mirès, Solar, Péreire. Il se montre très individualiste et reste prudent, ne se laisse pas embringuer dans des opérations spectaculaires qui, pour certaines, tournent mal, pratique des investissements judicieux, en particulier dans les chemins de fer espagnols.

Osiris Malmaison

Synagogue Buffault

Daniel Iffla

En 1854, il tombe éperdument amoureux, malgré l’opposition de sa famille, d’une jeune fille catholique, Léonie Carlier. Quelques mois plus tard, elle meurt en couches avec ses deux jumeaux. Il ne se remariera jamais, et l’attitude négative de sa famille le conduit à prendre ses distances avec sa communauté, et à consacrer désormais toute sa fortune au mécénat.

En 1861, par décret impérial, il adjoint à son patronyme le nom d’Osiris.

Républicain, nationaliste, il voue un culte à Jeanne d’Arc, collectionne les objets ayant appartenu à Napoléon en souvenir de son grand-père Daniel qui fut l’un de ses lieutenants à Toulon, il créée en 1889 le Prix Osiris doté de 100 000 Francs (350 000€).

Parmi ses actions généreuses : il finance l’érection de la statue de Jeanne d’Arc par Frémiet place des Pyramides à Paris, une autre à Nancy (ce qui ne manque pas de sel lorsqu’on songe que le Front National a pour coutume de se réunir autour de la première statue), fait construire sept synagogues, rachète le château de La Malmaison presqu’en ruine et convoitée par un Anglais, achète le domaine de La Tour Blanche à Sauternes pour y créer une école de viticulture, fonde un « Bâteau-soupe » pour les sans-abris de Bordeaux.

En 1903, Osiris remet son prix au Docteur Emile Roux, puis, en 1904 à Marie Curie. Il fait de l’Institut Pasteur son légataire universel et exécuteur testamentaire. C’est grâce au legs d’Osiris (une idée de montage financier de la comtesse Greffulhe) qu’est réalisé le laboratoire pour l’étude de la radioactivité et de ses applications en physique, chimie, biologie et médecine. L’Institut Pasteur reverse plus de 400000 francs pour la construction de l’Institut du Radium qui sera achevé à la veille de la Grande Guerre.

Alors, si on connaît bien les noms de grands mécènes comme Guggenheim, Pierre Bergé, les Rothschild, Cartier, la famille Camondo …  qui se souvient de l’excentrique Osiris, qui faisait toujours apposer, sur les bâtiments qu’il finançait, de grandes plaques vantant ses louanges ?

 

Sources : Le journal de l’Institut Curie et le blog Aschkel.

Posté par mpbernet à 07:54 - Coup de coeur - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Effectivement, un grand inconnu, mais pourquoi ??

    Posté par Martine, 20 février 2014 à 09:16
  • Lumières sur un grand mécène

    Merci Marie-Pierre, de mettre en lumière ce grand mécène inconnu, qui, non seulement a bâti des synagogues, fait construire la villa Alexandre Dumas à Arcachon, qui deviendra l'école de viniculture et d'œnologie du bordelais, mais également le fondateur d'un des premiers restaurants du cœur, asile de jour sur un bateau pour les indigents des 2 sexes et sans distinction de culte.
    Il a restauré le château de la Malmaison et l'a légué par la suite à la France.
    Il est inhumé au cimetière de Montmartre, sous une statue représentant David,
    3ème division Chemin Halévy.
    Lire Editions Esthétiques du Divers 2009.
    Daniel Iffla Osiris mécène Français.
    Auteur: Dominique Jerrassé.

    Posté par Machka, 20 février 2014 à 12:30
  • Daniel Iffla Osiris

    Paris le 24 fevrier 2014

    Merci pour ce commentaire qui presente deux erreurs
    Daniel iffla Osiris repose bien au cimetierre de Montmartre. La statue est du grand sculpteur Mercie Ils agit de Moyse
    D autre part l ecole de bommes forme des eleves en oenologie
    Elle se trouve dans le Sauterne Elle a ete offerte par ce genereux Mecene
    Une association existe pour la defense de la memoire de Daniel Iffla Osiris
    Association de amis de Daniel Iffla Osiris
    47 avenue de la Republique
    Paris 75011

    Posté par Marsev, 25 février 2014 à 17:25

Poster un commentaire