Bigmammy en ligne

19 novembre 2015

Beauté Congo à la Fondation Cartier

 

 

Chéri-chérin parle menteurs

 

Une bouffée de couleurs, d’optimisme et de musique nous vient d’Afrique et plus particulièrement du Congo Kinshasa avec cette exposition qui propose un panorama de presqu’un siècle d’art contemporain, développé en dehors de toute influence occidentale : 350 œuvres (photographies, peintures, bande dessinée, maquettes …) émanant de 41 artistes congolais.

En un mot : c’est KIKOTO (énorme). ou encore : gai, coloré, irrespectueux, poétique, populaire, accessible, jubilatoire, harmonieux, prémonitoire …

 

BodysIsekKingelez_Sète 3009 

carte du monde

 

 

Sarkozy en roi Kumba

 

philipili Moulongoy 1955

 

Muntu l'netraide

 

Cheri-Samba-Little-Katogo

 

Contrairement à ce que recommande le sens de visite anti-chronologique de l’exposition, je suggère de commencer par les salles du sous-sol : on y découvre les œuvres picturales de l’école d’Elisabethville – Pilipili Mulongoy ou Mwenze Kibwanga - et les premières huiles sur papier (1926) d’Albert Lubaki, Antoinette et Djilatendo, les peintres de l’Atelier du Hangar (à partir de 1946).

 

beauté Congo1

S’attarder devant les créations très fouillées dont les motifs rappellent les dessins des pagnes africains, apprécier l'esthétique vraiment spécifique à l’Afrique … et puis rester baba devant les extraordinaires maquettes de villes rêvées (Sète en 3009) de Bodys Isek Kingelez et Robert Nimi ou les photographies des folles nuits kinoises des années 60 par Jean Depara ou Ambroise Ngaimoko à partir de 1971.

Au rez-de-chaussée, on découvre la jeune génération : les peintres populaires et engagés à la palette étourdissante, délivrant un message critique plein d’humour ou de réalisme : Chéri Cherin, Chéri Samba : photographies colorées, inversées, collages … nouvelle forme de peinture figurative aux couleurs brillantes s’inspirant des événements politiques et sociaux du pays. Un festival de jeunesse et de vitalité, bien dans l’esprit de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes).

Nous le savions déjà par la musique : l’avenir de l’Art est en Afrique, il commence par le Congo !

 

Beauté Congo, 1926 – 2015, jusqu'au 10 janvier à la Fondation Cartier pour l’art contemporain – 261 boulevard Raspail – 75014 Paris – ouvert tous les jours à partir de 11 h. 10,50€

Posté par mpbernet à 08:27 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire