Bigmammy en ligne

05 décembre 2015

Les mythes de la seconde guerre mondiale

La critique de Claude :

 

secondeguerremondiale

Autour de Jean Lopez, auteur, notamment, d’une biographie de Joukov qui a fait date, et d’Olivier Wieviorka, professeur à l’Ecole normale supérieure, de jeunes historiens universitaires ont écrit 23 courts articles, pour tirer au clair quelques points confus, voire quelques légendes, de l’histoire de la seconde guerre mondiale.

On y découvre un Churchill harcelé par un Parlement britannique méfiant et défaitiste, jusqu’à sa cuisante défaite électorale de 1945, qui prouve le malaise entre le Premier Ministre et sa majorité d’union nationale.

La défaite française de 1940 apparaît dans toute sa douloureuse réalité : ainsi les chars, pourtant nombreux, sont dispersés dans les unités d’infanterie parce que le lobby de l’infanterie s’est opposé à toute réforme. Quant aux avions, ils ne sont pas utilisés en appui des troupes au sol, parce que les armées de terre et de l’air ne sont pas coordonnées. Toute ressemblance etc…

La machine de guerre allemande est réévaluée à la baisse : les fabrications de chars, d’avions, d’armes, sont souvent médiocres et en retard ; le désordre règne dans les hautes sphères nazies – si l’on excepte l’efficacité de Speer. C’est ce qui réduira à néant les espoirs dans les « armes miracle », y compris la bombe nucléaire

Au contraire, l’ordre productif règne dans la machine de guerre soviétique : la qualité du renseignement, la mobilisation des arsenaux, le transfert rapide des troupes aguerries stationnées en Asie, ont, autant que le Général Hiver, sauvé l’URSS de 1941 à 1945.

Dans le Pacifique, l’Empire du Japon n’a jamais eu les moyens de ses ambitions guerrières ; ainsi Pearl Harbour n’est pas la percée décisive que l’on imagine souvent en regardant les films de Hollywood. Les torpilles ont surtout atteint de vieux bateaux de la Navy.

Chez tous les belligérants, les exemples abondent de négligences et d’erreurs de jugement, qui ont été payées en vies humaines et en souffrances indicibles.

C’est donc un livre passionnant, notamment pour tous les élèves et étudiants qui ont la Guerre à leur programme. 

Les mythes de la seconde guerre mondiale, par Jean Lopez et Olivier Wieviorka, éditions Perrin, sept. 2015, 441 p., 21 €

 

 

 

Posté par Bigmammy à 08:09 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire