Bigmammy en ligne

04 janvier 2016

Epiphanie, Epiphanies ...

 

Les rois mages

En consultant mon agenda tout neuf ce matin (j'ai déjà plein de dates importantes à y consigner !), j’ai cru que j’avais tout faux : je découvre que l’Epiphanie, c’était hier … et que nous n’avons pas mangé de galette … Il faut dire que nous nous étions régalés avec celle apportée le 1er janvier par mon neveu Olivier …

Bref : la vraie date, c’est le 6 janvier ou le deuxième dimanche après Noël ? Les deux, mon Général !

L’Epiphanie clôt le cycle de Noël qui a commencé avec le solstice, cette célébration de la lumière renaissante d’origine païenne. Elle est normalement fixée après un cycle de 12 jours et 12 nuits, chiffre symbolique impliquant la totalité : 12 mois, 12 apôtres, 12 tribus d’Israël, 12 heures … Donc, elle doit être célébrée le 6 janvier. Mais un rescrit papal a permis aux fidèles qui travaillent le 6 de la fêter le deuxième dimanche après Noël. Alors, pourquoi pas tout le mois de janvier et même plus loin ?

C’est la fête de boulangers – la galette ronde, symbole solaire - qui réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires en cette période, c’est le rituel des cérémonies de vœux dans les services et ateliers … rite auquel je suis bien heureuse d’échapper depuis que j’ai rompu tout lien avec le monde professionnel. Aujourd’hui, par exemple, on va passer une grande partie de la journée à se souhaiter la bonne année …

Revenons aux sources pour ceux et celles, comme moi, qui ne sont pas très ferrés en histoire sainte. L’Epiphanie est donc la manifestation du Christ au monde, avec l’arrivée des trois rois-mages, qui représentent la diversité (l’un d’entre eux a la peau foncée), la connaissance, le fait qu’ils viennent de loin. Mais on célèbre aussi le même jour : le baptême du Christ dans le Jourdain 30 ans plus tard, et le miracle des Noces de Cana, 31 ans plus tard. Trois célébrations le même jour !

Alors, rien n'est perdu, ne nous privons pas : fêtons les Rois, et en même temps les Tiphaine, Théophane, Tiffany … et gavons-nous de frangipane toute la semaine et au-delà !

Masaccio

Posté par Bigmammy à 10:31 - Actualité - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • tous mes voeux de bonheur et de santé à vous et aux vôtres Bigmammy !
    Pour tous les catholiques l'Epiphanie se fête bien le 06 janvier de chaque année et non le premier dimanche de janvier comme inscrit sur tous les calendriers (ou presque !). le reste n'est que commercial !
    les gens perdent tout leurs repères !

    Posté par Philonille, 04 janvier 2016 à 10:55
  • Les Rois Mâges

    Bonjour Madame.
    L'adoration des Rois Mâges...
    Oui, en effet..l'Enfant Jésus et..l'Emmanuel a été visité par de nombreuses personnes et personnages, aussitôt après sa naissance dans l'étable de cette grotte de Béthléem...
    En tout premiers lieux sont venus les..bergers..oui, les bergers sont venus l'adorer en premier,eux les..culs terreux, les mal-aimés, qui faisaient partie de tous ceux que l'on évitaient..écartaient, et même..évitaient...
    Cela semble paradoxal et presque incroyable que ce soient tout d'abord les plus démunis, les plus nantis, les écartés de la société, voir presque les..éxhilés qui soient venus en tout premier rendre hommage et venir adorer l'Enfant Jésus, un peu comme dans la mission du Christ qui par la suite s'est d'avantage tourné vers eux, et non pas les riches, sans les condamner pour autant...Il a eu d'avantage de reconnaissance et d'aura en eux, et d'amour en retour,dans la compréhension de ces gens et de ces peuples parfois égarés, même si peu instruits, mais ô combien plus honnêtes, plus sincères, plus..vrais...Quand aux riches, pour quoi se tourner vers eux, puisque eux possèdent déjà tout, et
    cependant se plaignent sans cesse (Se rappeler de la veille dame et de ses seules deux piécettes..)
    Quand aux Rois Mâges, eux que l'on attribue parfois dans l'histoire et l'historique à des mâges, voir même personnes mystérieuses, dans la possession de dons en connaissance, ils étaient trois, dont de couleur, pour représenter symboliquement tous les peuples de la Terre et dans les parties du globe connues et reconnus..découvertes...
    Leurs présents, eux..tout aussi..symboliques..signifient beaucoup.
    Tout d'abord l'or,métal précieux, réservé aux riches, et dont seul les Rois,en recevaient en don et cadeau,pour bien marquer la hauteur, la dignité et la reconnaissance de l'Enfant Jésus par là...
    L'encens, la signification de la purification, pour retirer les mauvaises odeurs, un peu comme dans les églises et surtout cathédrales au moyen-âge (Bien plus tard..), mais aussi pour bien montrer par là que l'Enfant Jésus, et..Jésus..est..pur.
    La Myre va nous conduire à l'Huile Sainte, également réservée pour les saint sacrements et..Sacrements..au nombre de sept...!
    Une bonne journée à vous..Denis.

    Posté par janus157, 04 janvier 2016 à 11:04
  • Les Rois Mâges..suite

    Re..
    L’adoration des rois mages à la Crèche..
    L’Epiphanie du 3 janvier : puisse cette année commencer par l’Adoration de l’Enfant-Jésus dans nos coeurs ! pour cela, nous reproduisons un extrait du discours de Benoît XVI à Cologne, sur les rois mages et l’Adoration, en présence des milliers de jeunes des journées mondiales de la jeunesse. Ce discours donne la meilleure explication du sens profond de l’Epiphanie. Suivez l’Etoile !

    Dans notre pèlerinage avec les mystérieux Mages d’Orient, nous sommes arrivés au moment que saint Matthieu, dans son Evangile, décrit ainsi : "En entrant dans la maison (sur laquelle l’étoile s’était arrêtée), ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui" (Mt 2, 11). Le cheminement extérieur de ces hommes était achevé. Ils étaient parvenus à leur but. Mais, à ce point, commence pour eux un nouveau cheminement, un pèlerinage intérieur qui change toute leur vie, parce qu’ils avaient sûrement imaginé ce Roi nouveau-né d’une manière différente. Ils s’étaient précisément arrêtés à Jérusalem pour recueillir auprès du Roi local des informations sur le Roi promis qui venait de naître. Ils savaient que le monde était désordonné, et c’est pourquoi leur coeur était inquiet. Ils étaient certains que Dieu existait et qu’il était un Dieu juste et bienveillant. Et peut-être avaient-ils entendu parler des grandes prophéties dans lesquelles les prophètes d’Israël annonçaient un Roi qui serait en harmonie intime avec Dieu et qui, en son nom et pour son compte, rétablirait l’ordre dans le monde. Pour chercher ce Roi, ils s’étaient mis en route : au plus profond d’eux-mêmes, ils étaient à la recherche du droit, de la justice qui devait venir de Dieu, et ils voulaient servir ce Roi, se prosterner à ses pieds et ainsi contribuer eux-mêmes au renouveau du monde. Ils appartenaient à cette sorte de gens "qui ont faim et soif de la justice" (Mt 5, 6). Une telle faim et une telle soif les avaient accompagnés dans leur pèlerinage - ils s’étaient fait pèlerins à la recherche de la justice qu’ils attendaient de Dieu, pour pouvoir se mettre à son service.

    Oui, puissions nous faire entrer, dans nos coeurs, un peu plus de compréhension et d'amour...!!!

    Posté par janus157, 04 janvier 2016 à 11:06
  • Les Rois Mâges..fin

    Re..
    L'Epiphanie et l'adoration des Rois mâges..

    L'épiphanie de Jésus, l'adoration des mages..

    "Jésus étant né à Bethléem de Judée, aux jours du roi Hérode, voici que des mages venus du Levant se présentèrent à Jérusalem, en disant : "où est le roi des juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile au Levant et nous sommes venus nous prosterner devant lui" (Mt 2, 1-2).

    L'Epiphanie est la manifestation de Jésus comme Messie d'Israël, Fils de Dieu et Sauveur du monde. Avec le Baptême de Jésus au Jourdain et les noces de Cana, elle célèbre l'adoration de Jésus par des « mages » venus d'Orient (Mt 2,1). Dans ces « mages », représentants des religions païennes environnantes, l'Evangile voit les prémices des nations qui accueillent la Bonne Nouvelle du salut par l'Incarnation.

    Avec l'heure de l'Epiphanie, « la plénitude des païens entre dans la famille des patriarches »

    La venue des mages à Jérusalem pour « rendre hommage au roi des Juifs » (Mt 2, 2) montre qu'ils cherchent en Israël, à la lumière messianique de l'étoile de David, celui qui sera le roi des nations. Leur venue signifie que les païens ne peuvent découvrir Jésus et L'adorer comme Fils de Dieu et Sauveur du monde qu'en se tournant vers les Juifs et en recevant d'eux leur promesse messianique telle qu'elle est contenue dans l'Ancien Testament. L'Epiphanie manifeste que « la plénitude des païens entre dans la famille des patriarches » et acquiert la Israelitica dignitas.

    Et pour..finir..en parlant de crèche...
    C’est François d’Assise qui a créé en 1223 une des premières crèches vivantes en utilisant des personnages réels, dans son église à Grecchio, en Italie. Les personnages (l’enfant Jésus couché dans une mangeoire, Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers, les paysans) étaient joués par les gens du village. Les animaux aussi étaient réels. Petit à petit, la coutume s’est répandue.
    Mes trois commentaires mis, Madame, étaient mes trois articles, il y a déjà quelque années de cela sur mon ancien blog sur ''Overblog''..voilà tout..

    Posté par janus157, 04 janvier 2016 à 11:09
    • Oups ! Merci de toutes ces précisions bienvenues .... Et savantes.

      Posté par Bigmammy, 04 janvier 2016 à 11:37
  • 6 Janvier

    Oui ! Le 6 Janvier ! Les rois mages apportent les cadeaux en Espagne

    A la campagne , autrefois , nous mettions un couvert de plus pour le pauvre qui passerait ..

    Bon ! Je vais consulter mes textos ...moins pittoresques que les cartes postales . Je rangerai la crèche et le sapin le 10 ...Il faut bien laisser Melchior , Baltazar et Gaspard le temps de se reposer .

    " Na buen' èno pi na buna sèto pe deu melye cha " C'est du bressan . Je ne traduis pas : vous avez deviné

    Posté par lyllia, 04 janvier 2016 à 11:32
  • Lorsque je travaillais le I°janvier en tant que cadre de santé de garde!!!! la pire journée car on allait voir toutes les équipes du matin & de l'am; alors les vœux j'en ai soupé surtout en cancérologie


    Par contre la galette, il y a la tradition du moins hospitalière) que celui qui a la féve en rapporte une ...........nous mangions de la galette tout le mois de janvier

    Posté par Martine, 04 janvier 2016 à 11:51
  • Réponse à Martine..

    Madame Martine..
    Mon épouse a le même prénom que vous.
    Pour ce qui est de la cancérologie et du cancer..
    Mon épouse avait contracté, fin 2003, un cancer, au moment de ma date anniversaire pour mes..50 ans.Je travaillais en informatique à Strasbourg, et j'ai arrêté de ce fait; J'ai trouvé une opportunité avec un travail dans une entreprise locale sur machine outils à commande numérique, et où j'ai travaillé durant dix années consécutives jusqu'à mes 60 ans en 2013 (à présent, je suis à la retraite, j'ai..62 ans..) Elle a du être opérée rapidement, fort heureusement ce n'était que le début en stade, pour la comparaison. Elle avait le cancer de l'endomètre ou périphérie de la matrice. Le professeur, qui l'avait oscultée et effectué une biopsie à vif, avant de l'opérer, lui avait d'ailleurs dit que c'était le seul qui se soignait et sinon guérissait (ça calme..). Puis, elle a suivi des séances de radiothérapie durant trois mois et demi, et ou elle montait en V.S.L. chaque jour jusqu'à Strasbourg (78 km aller et 78 km retour..). Souvent, à son retour, elle arrivait tout juste à monter les escaliers (pourtant faciles et pas raides..), depuis la porte de jardinet ou portillon d'accès jusqu'au seuil de la porte d'entrée et ou elle n'arrivait plus à tourner la clef dans la serrure de la porte puis s'affaissait sur le tapis du seuil d'entrée...Ensuite, quelques temps après, elle se relevait péniblement, puis après avoir réussi à ouvrir la porte, elle entrait, fermait la porte juste contre derrière elle et là s'affaissait à nouveau pour rester plus d'une heure sur le sol du couloir d'entrée. Ensuite, elle fermait à clef la porte d'entrée et allait s'allonger sur le canapé au salon, et où je la retrouvais ainsi à mon retour (je travaillais..). Je n'ai appris cela que bien plus tard. Après sa radiothérapie, elle se faisait suivre tous les mois, puis tous les deux mois, ensuite tous les six mois et enfin une fois par an et cela durant cinq ans et encore après jusqu'à huit ans au-delà. A présent, je rassure, elle est guérie, bel et bien guérie. Je connais beaucoup de gens qui se sont impliqué et s'impliquent auprès de gens malades et cancéreux, dont en phase terminale (je l'ai fait moi-même..). On a la récompense de ce que l'on fait et de ses propres convictions.
    Bonne soirée à vous..Denis.

    Posté par janus157, 04 janvier 2016 à 18:08
    • Votre description est tellement émouvante .... Et je sais hélas de quoi je parle. Alors bonne année à votre épouse et à vous !

      Posté par Bigmammy, 04 janvier 2016 à 20:10

Poster un commentaire