Bigmammy en ligne

21 avril 2016

Surtensions, polar d'Olivier Norek

 

surtensions

Dès le prologue de ce troisième volet de la saga de l’Equipe SDPJ93, on sait qu’un drame s’est produit. « Un membre de mon équipe est mort. C’est de ma responsabilité. » déclare le Capitaine Coste. Et, tout au long de cette histoire aussi touffue que réaliste, on tremble tour à tour pour Sam, Ronan, Johanna ou Léa, la belle légiste. Etre flic comporte des risques, ils le savent tous, mais se faire plomber comme ça … c’est à en perdre la foi.

Tout commence par une plongée en prison : surpeuplée, sous-équipée, surveillants au bord du burn-out, détenus laissés à la merci des pervers et des caïds, suicides. Pêle-mêle, chaque histoire est dramatiquement différente : pédophile, jeune braqueur, homme de main pour le compte de riches commanditaires, organisateur d’enlèvement … des innocents parfois aussi. Ils attendent leur procès et la justice est lente. Le temps de devenir fou comme le jeune Nunzio Mosconi que sa sœur Alex s’est promis de faire sortir, par tous les moyens. Une farouche fille de l’île de Beauté, qui veut prouver à son père qu’elle sait manager une équipe.

Tout commence aussi par un plantage effroyable sur une affaire de séquestration qui tourne à l’assassinat : Coste et ses adjoints n’y sont pour rien, c’est la BRI, à laquelle a été transmise l’affaire, qui est en cause. Quoi qu’il en soit, le SDPJ93 se met en chasse pour loger les organisateurs en traçant leurs conversations téléphoniques.

Mais il y a aussi, au centre de l’affaire, un avocat bien peu scrupuleux. Pour obtenir la relaxe de certains de ses clients, il a une parade : faire disparaître du Tribunal les pièces à conviction. Plus de scellés, plus de mises en cause. Et, pour brouiller les pistes, il faut en faire subtiliser plusieurs, sans liens les uns avec les autres.

L’entreprise est ardue, et elle aura des conséquences terribles à la fois pour les braqueurs et pour les flics. Le Capitaine Coste saura-t-il surmonter cette nouvelle épreuve ?

Encore une fois, une intrigue parfaitement construite, comme une tresse à multiples brins qu’il faut dénouer méthodiquement, des électrons libres réagissant avec leurs tripes plutôt qu’avec leur cerveau. Noir, sincère, haletant … une écriture efficace qui se déguste à petites doses, un excellent polar. On attend une suite !

 

Surtensions, roman policier par Olivier Norek, publié chez Michel Lafon – 506 p. 19,95€

Posté par mpbernet à 08:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire