On en apprend tous les jours, même le jour de son 70ème anniversaire ...

fétiche

Je n'ai pas encore eu le temps de vous relater en détails la visite que nous avons faite de l'exposition Hergé au Grand Palais, mais sachez que malgré ma grande connaissance du sujet, j'ai appris des tas de trucs tout à fait nouveaux pour moi.

Entre autres : le concept de "MacGuffin". Non, il ne s'agit ni d'un clan traditionnel écossais ni d'une marque de whysky particulièrement appréciée par le Capitaine Haddock, ni d'un nouveau modèle de Hamburger. C'est une technique de cinéma très utilisée par Alfred Hitchcock.

Un MacGuffin est un objet, ou un secret, les plus souvent mystérieux, qui sert de prétexte à un scénario pour une poursuite entre bons et méchants. Un truc sans importance mais qui lance l'aventure : une statuette (le faucon maltais), un collier, un document, un diamant, une révélation ...

Hergé - entre autres - utilise cette technique très souvent dans ses scénarii comme le ferait un grand cinéaste : le fétiche Arumbaya, les parchemins de La Licorne, le sceau du pharaon, la boîte de crabe ...

 

faucon

Une notion relativement abstraite qui ne sert pas à grand chose dans les dîners en ville, mais qui s'ajoute aux milliers de connaissances que l'on agglutine dans son cerveau tout au long d'une vie.

 

collier

Vous en savez donc autant que moi après cette lecture, et je vous parlerai très bientôt des autres découvertes faites au milieu des dessins de Georges Rémy, alias Hergé.