Bigmammy en ligne

26 novembre 2016

Les Neuf Dragons, polar de Michael Connelly

dragonsDans les séries policières américaines, ce n’est pas tellement l’intrigue qui me passionne, mais les aventures personnelles des héros et leur façon de procéder pour résoudre avec acharnement  et intuition les énigmes. Cette nouvelle aventure d’Harry Bosch se déroule dans la communauté chinoise de Los Angelès, et plus particulièrement dans le monde des triades.

A l’origine, l’assassinat du tenancier d’une boutique de spiritueux, abattu derrière son comptoir de trois balles dans le torse. Bosch tient un suspect qui pratique le racket sur cette boutique.  Mais il est bientôt soumis à des menaces, il doit laisser tomber le suspect qu’il a appréhendé avant qu’il ne quitte le territoire sous peine de graves conséquences. Et d’autre part, sa fille de 13 ans, qui vit à Hong Kong avec sa mère, Eleanor Wish, vient d’être enlevée.

Harry Bosch se précipite à Hong Kong pour la ramener saine et sauve : il va connaître la journée la plus longue et la plus mouvementée de sa vie : avec le décalage horaire est-ouest, ce dimanche en Asie va durer 39 heures et être jalonné de cadavres.

Bosch est prêt à tout affronter pour sauver Maddie, cette enfant dont il n’a découvert l’existence que quatre ans après sa naissance. Si son rôle de père est improvisé, son sens de la responsabilité est total.  Avec Eleanor – qu’Harry n’a jamais cessé d’aimer -  et Sun Yee, le nouveau compagnon de celle-ci, ils partent à la recherche de la petite à partir d’une image vidéo incertaine, à travers les quartiers grouillants de touristes de Hong Kong, ses centres commerciaux, les ruelles, les tours, de Kowloon aux restaurants de bord de mer et aux quais du port. C’est une recherche haletante, sur un secteur où le simple port d’arme est très lourdement sanctionné, avec si peu d’indices, dans un pays et une langue indéchiffrable, avec en toile de fond, les listes interminables de riches chinois candidats aux greffes d’organes… La quête initiée à L.A. au sein d’une famille de commerçants chinois se transfère en Chine. Elle sera fructueuse, mais le prix à payer dévastateur.

Cet épisode est particulièrement bien construit, rigoureusement résolu tout en prenant en compte les extraordinaires circonlocutions de la procédure criminelle et des garanties des suspects appréhendés, et, finalement mis au point à partir d’un mobile répugnant. Et les risques pris par Bosch sortent allègrement de la norme autorisée.

 

Les neuf dragons – Nine Dragons – polar de Michael Connelly traduit par Robert Pépin, édité par le Seuil Points, 471 p., 8€

Posté par mpbernet à 08:12 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire