Bigmammy en ligne

17 mars 2017

Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky au musée d'Orsay

 

Affiche

C'est la dernière grande exposition organisée par Guy Cogeval, le Directeur du musée, qui passe la main cette semaine. Et a priori, le propos parait un peu "tiré par les cheveux", nettement moins "vendeur" que certaines des expositions mises en place par cet expert et qui avaient fait polémique (je pense à Masculin/masculin ..).

 

Au-dela-des-etoiles

 

Maurice Denis

 

Klimt rosiers sous les arbres

 

Monet

Cependant, l'idée est de montrer, chez les peintres du XIXème puis du début du XXème siècle, le rapport au sacré et à la quête spirituelle. Peintres athées, ou chrétiens, symbolistes, nabis, choqués par les horreurs de la Grande Guerre (comme Félix Vallotton, un de mes préférés ...), tentés par l'abstraction comme la scandinave Hilma Af Klint qui fut la première à explorer ce domaine mais qui interdit d'exposer ses oeuvres pendant 20 ans après sa mort.

Très à propos, le rappel du poème de Charles Beaudelaire "Correspondances" de 1857 :

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

II est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.

 

nuit étoilée

 

Montagnes

 

cadre détail

 

Georges Lacombe

 

Gauguin

 

L'exposition, très riche, montre justement les correspondances entre ces artistes venus de différents horizons mais habités par ces préoccupations mystiques.

Elle est agencée de façon didactique, conduisant le visiteur du plus classique au plus novateur, en plusieurs sections : Contemplations, Bois sacré, le divin dans la nature, l'idée du Nord, la nuit, les paysages dévastés, le cosmos.

 

VanGoghnuit étoilée

 

Wenzel Hablik

 

Munch le soleil

 

Carr the Oddity

L'autre intérêt est de voir pour la première fois les oeuvres d'artistes scandinaves et canadiens puisque cette exposition nous vient de Toronto et a été conçue en collaboration avec l'Art Gallery of Ontario.

On découvre ainsi les peintres peu connus en France comme Ferdinand Hodler, Lawren Harris, Tom Thomson, Emily Carr, ou le belge Le Sidaner, Georgia O,Keeffe, Wenzel Hablick...

On comprend mieux ainsi le cheminement de l'art pictural vers l'abstraction, avec deux toiles de Kandinsky, à mettre en regard des meules ou des cathédrales de Rouen de Claude Monet, en passant par les images de Vincent Van Gogh et ses visions nocturnes.

Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, au musée d'Orsay jusqu'au 25 juin. 1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7ème, tous les jours sauf le lundi.

 

Posté par mpbernet à 09:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire