Bigmammy en ligne

13 juin 2017

Jusqu'à l'impensable, thriller de Michael Connelly

Dernier polar en date paru en français de la série des Harry Bosch : j’ai encore craqué !

impensable

Le héros ayant l’âge de l’auteur, le voilà mis à la retraite contre son gré – encore une embrouille d’un collègue – et qui s’occupe à désosser une antique Harley-Davidson. C’est sans compter l’insistance avec laquelle son demi-frère, l’avocat Mickey Haller (héros de La défense Lincoln), qui est aussi le sien, lui demande un coup de main sur une enquête visant à innocenter un ex-membre de gang accusé d’un meurtre atroce.

Harry, comme ses co-équipiers du LAPD, considère que travailler pour la défense est impensable, car ils consacrent leur vie à traquer les coupables alors que les avocats de la défense s’ingénient à démonter leur travail par toutes sortes de moyens et artifices de procédure, quelle que soit la culpabilité de leur client. Passer de ce côté-là, c’est franchir une ligne rouge, qui vous coupe de tous vos amis …

Et pourtant, ce qui importe, selon Harry Bosch, c’est de faire éclater la vérité. Même si, dans cette affaire, la preuve est accablante : l’ADN du suspect a été retrouvé sur et dans le cadavre de la jeune femme sauvagement assassinée, directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood, mariée à un policier qui plus est.

Volens, nolens, Bosch va passer en revue les éléments subsistants de la scène de crime – comme il le faisait lorsqu’il était affecté aux affaires non-résolues - reconstituer les éléments du puzzle, comme toujours relatés dans le "Livre du meurtre", s’intéresser à une petite marque de peau claire au niveau du poignet de la victime qui suggère une montre que l’on a retrouvée nulle part … Et puis soudain, Harry Bosch constate qu’il est surveillé, par qui, pourquoi ?

Le duo Haller-Bosch fonctionne toujours aussi bien, le scénario est sans faille, on sait dès le départ qui sont les coupables vraisemblables mais cela n’entame en rien la poursuite du récit, parfaitement construit. Harry Bosch est près de la retraite – du LAPD sans doute – mais pas tant que ça ! Encore un grand Connelly.

 

Jusqu’à l’impensable (The Crossing), thriller par Michael Connelly traduit par Robert Pépin, Calmann-Lévy, 388 p., 21,90 €

Posté par mpbernet à 07:33 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire