Bigmammy en ligne

01 juillet 2017

Simone Veil, l'irréductible ...

Simone ministre

Comment vous dire notre tristesse ... Claude l'avait rencontrée lors de sa campagne pour les élections européennes, il avait tenté de lui expliquer la mécanique des montants compensatoires monétaires. Il l'aimait infiniment.

Simone à Auschwitz

Simone à l'Assemblée

Simone l'européenne

Simone à l'Académie

Simone l'élégance

Depuis deux semaines que je passe deux fois par jour place Vauban, il n'est pas un instant où je n'ai pensé à Simone Veil, que je savais habiter de bel immeube de forme concave, face à la chapelle des Invalides. Et voici qu'hier matin, j'apprenais sa mort. Et c'est un peu comme si j'avais appris la disparition d'une personne de ma famille.

Ainsi cette femme exceptionnelle avait arrêté son parcours de vie, dans la discrétion la plus totale. Celle qui eut le courage de résister à la barbarie, la force de surmonter le chagrin, eut la clairvoyance de ne pas garder rancune au peuple allemand pour les horreurs nazies mais en fit le crédo d'une union européenne forte pour sauvegarder la paix, celle qui exerça une influence capitale sur le destin des femmes en soutenant un texte abhorré par la partie la plus rance de nos représentants ...

Toutes les femmes de ma génération - et les suivantes -  lui doivent quelque chose : une dignité et une liberté que personne n'avait osé défendre avec autant de persévérance et de talent. C'était une combattante, une intransigeante, certains disaient qu'elle avait un foutu caractère : mais avec son matricule 78651 tatoué à 16 ans sur l'avant-bras, elle en avait le droit.

Quelle jolie femme aussi : si belle avec sa chevelure ondoyante et ses yeux verts, toujours tirée à quatre épingles dans ses élegants tailleurs Chanel, si aimante avec Antoine son mari qui la vénérait tout comme ses fils.

Ni de droite, ni de gauche, toujours du côté des opprimés. Une femme de la société civile, dirions nous aujourd'hui, excellente technicienne, qui fut tout de même la première présidente du parlement européen élu au suffrage universel : tout un symbole de l'amitié franco-allemande retrouvée.

A ceux qui ne connaitraient pas son histoire, je recommande la biographie de Maurice Szafran "Simone Veil. Un destin" paru en 1994. Plus que son autobiographie "Une vie" où elle reste très discrète, comme toujours.

Je pense à elle avec une infinie tendresse, un respect immense et la certitude que son exemple inspirera les générations à venir.

Posté par mpbernet à 07:57 - Actualité - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Beau texte
    le rapprochement entre son passage en camp et numéro tatoué et sa présidence de l'assemblée européenne est frappant

    Posté par elleoj, 01 juillet 2017 à 08:33
  • Merci pour cet éloge à Simone Veil que j'aimais beaucoup....

    Posté par Annie, 01 juillet 2017 à 08:41
  • bjr

    Simone Veil un exemple pour toutes les femmes mais aussi pour tous les hommes.
    Une immense tristesse

    Posté par sd, 01 juillet 2017 à 08:55
  • Infiniment bien dit, merci.

    Posté par nicole, 01 juillet 2017 à 09:20
  • Simone VEIL

    Merci Marie Pierre pour les belles photos que vous avez choisies de Simone VEIL
    eh oui il y a déjà un certain temps hélas qu'elle n'était pas en état de suivre l'évolution de la FRANCE car je pense avoir compris qu'elle avait perdu beaucoup de son état habituel , sa santé ne lui permettait plus de communiquer comme AVANT.Bon courage à vous pour vos visites vers Votre mari

    Posté par poetalisa, 01 juillet 2017 à 09:54
  • Une très grande dame

    Pour moi sans doute LA grande dame du 20ème siècle .
    Merci pour votre beau portrait de Simone Veil .
    Hier soir j'ai revu avec plaisir le documentaire que Laurent Delahousse lui a consacré sur la 2 .

    Posté par Sylvie, 01 juillet 2017 à 11:39
  • Tristesse

    Je me sens orpheline depuis hier, même si on ne la voyait plus depuis plusieurs années elle était restée dans nos coeurs et dans nos mémoires. J'espère pour la France que parmi nos hommes et femmes politiques certains sauront suivre son exemple.
    J'ai beaucoup apprécié votre éloge. Merci

    Posté par Martine, 01 juillet 2017 à 11:42
  • Madame Simone Veil qui vient de nous quitter, je suis tellement triste !
    La force de son combat a marqué ma jeunesse et mes premières années d'infirmière...... Je pleure !
    - La beauté de votre visage est le reflet de votre cœur que vous avez offert aux femmes. Madame Veil, je vous aime !

    Posté par Armoni, 01 juillet 2017 à 13:04
  • Une femme exceptionnelle, courageuse, tenace. Un exemple pour toutes les femmes à qui elle a montré que les plus hauts postes ne sont pas réservés qu'aux hommes. C'est à elle que je dois aujourd'hui de réserver une partie de mon activité de medecin généraliste à accompagner les femmes dans leur parcours d'IVG médicamenteuse. Pour perpétuer son action. Parce qu'elle a tant fait pour la liberté des femmes. J'ai une admiration absolue pour son parcours, pour ses choix, pour sa personnalité intransigeante, pour son féminisme incarné. Un peu orpheline comme vous tous aujourd'hui.

    Posté par Nathalie, 01 juillet 2017 à 15:08
  • Merci, Marie Pierre pour ces très beuax souvenirs. Je lirais les bouquins dont vous parlez. Et tous nos voeux pour votre époux, bien sur!

    Posté par zeila, 01 juillet 2017 à 23:49
  • Merci pour cet hommage.
    Je suis très triste depuis que j'ai appris son décès. C'était une femme formidable. J'ai beaucoup d'admiration pour ce qu'elle a fait.

    Posté par Staff Melyonen, 03 juillet 2017 à 17:07

Poster un commentaire