Bigmammy en ligne

17 juillet 2017

Fendre l'armure, nouvelles d'Anna Gavalda

 

fendre l'armure

J’ai acheté ce livre sur une impulsion, à cause du nom de son auteur, sans avoir remarqué qu’il s’agissait d’un recueil de nouvelles. Pourtant, c’est par ce genre littéraire qu’Anna Gavalda a rencontré le succès.

J’avais adoré « Ensemble et c’est tout ». Je l’avais même offert à une personne avec laquelle j’avais eu un désaccord profond, en guise de calumet de la paix … Ensuite, j’avais été déçue en lisant « La consolante ». Là, je comptais passer ce petit bouquin à Claude, pendant sa convalescence à la clinique … un livre pas trop lourd, donc, pour lui faire du bien.

Je ne l’aurais donc sans doute pas acheté si j’avais remarqué qu’il s’agissait d’un recueil de nouvelles … et j’aurais eu tort. Car l’esprit de bienveillance d’Anna Gavalda est tout entier dans ces sept courtes histoires dont les héros meurtris parlent à la première personne. Des hommes et des femmes malmenés par la vie : l’abandon d’un être aimé, le veuvage soudain, la mort d’un enfant unique, le renoncement à l’espoir d’une maternité, l’humiliation, le chagrin d’un amour raté, la perte d’un ami …

Il y a des lignes de force dans toutes ces histoires forcément banales, qui peuvent arriver à chacun de nous : la tentative aussi inutile que dangereuse de l’oubli dans l’alcool, la résurrection des âmes à travers les enfants. Enfance et résilience, des thèmes déjà rencontrés dans "La Consolante" ...

Et une qualité de style éblouissante. Un vocabulaire poétique et simple, des personnages pleins de souffrances mais aussi de ressources et, en particulier la lucidité. Grâce à la bienveillance et à la vertu du dialogue, à l’amitié donnée sans calcul, généreuse sans espoir de retour, ces être fracassés vont s’en sortir, surmonter les drames qui les ont déchirés, des plus irrémédiables aux plus futiles.

C’est un livre qui se lit vite même si on bute un peu sur la première nouvelle un peu absconse selon moi, mais ensuite on s’attache à cet homme qui s’occupe de son vieux chien, à celui qui emmène une fille au McDo, à cet enfant puni pour avoir fait une mauvaise manière à l’un de ses camarades d’école, à ce chef d’entreprise qui noue une amitié improbable avec son voisin de palier.

Un livre qui fait du bien …

Fendre l’armure, recueil de nouvelles d’Anna Gavalda, publié par Le Dilettante, 285 p., 17€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Merci pour cette belle critique ; j'aime bien les livres d'Anna Gavalda et je viens de le réserver à la médiathèque ( qui est bien pratique pour le petits budgets)
    Bonne journée à vous

    Posté par Erna, 17 juillet 2017 à 08:36
  • Comme vous , j'avais adoré " Ensemble , c'est tout " , lu en un temps record .
    Mais pas du tout aimé les autres livres d' Anna Gavalda , si bien que je ne faisais même plus attention à ce qu'elle a écrit par la suite .
    Je ne suis pas fan du tout des nouvelles . Mais après avoir lu votre critique , je me laisserai peut-être tenter par celles-ci . Bonne journée , Bigmammy .

    Posté par Sylvie, 17 juillet 2017 à 08:53
  • j'aime les nouvelles

    et c'est avec le livre italien :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre-c%C5%93ur
    que j'ai commencé à aimer lire (même si je n'ai pas eu accès à la version italienne étant déjà scolarisée, en pensionnat, chez les religieuses à Paris).
    Des nouvelles, ou plutôt de courts récits, pleins de bons sentiments, qui vous inondaient de larmes...

    Posté par manuela, 17 juillet 2017 à 21:31
  • Hello,
    Moi aussi j'ai du mal avec les nouvelles. A peine le temps de s'attacher aux personnages que paf, il faut déjà en changer.

    La bibliothèque de San Francisco comprend un rayon français avec plein de Gavalda, ça m'a donné envie de retester ton article merci .
    La bise
    Alicia

    Posté par Alicia, 18 juillet 2017 à 18:54

Poster un commentaire