Bigmammy en ligne

01 octobre 2017

Théâtre du pouvoir, exposition au Louvre

affiche théâtre du pouvoir

L’art et le pouvoir politique ont toujours noué des liens étroits.

« Gouverner, c’est se mettre en scène pour assoir son autorité, sa légitimité et son prestige. L’art, au service des commanditaires mécènes, devient alors instrument de propagande. Les figures du prince inspirent les héros tragiques du théâtre classique, qui lui oppose des symboles de contre-pouvoir. »

IMG_1370

IMG_1366

Quand les artistes mettent en scène les figures de la puissance publique, cela donne une exposition bien mise en scène et pleine d’enseignements … Voici donc un panorama sans doute très subjectif des différentes formes de « propagande » officielle, depuis les figures égyptiennes des pharaons, jusqu’aux images contemporaines des symboles de pouvoir (Louis XIV dans ses dernières années de règne), du penseur (BHL), de l’avocat (Jacques Vergès), César enfin  …

Portraits figés destinés à diffuser l’image du souverain dans les recoins reculés de la province, figures en pied recopiées par les ateliers des peintres officiels, objets sacralisés comme le bâton du sacre de Charles V ou l’épée dite de Charlemagne, nommée « Joyeuse », allégories en terre cuite de la République comme autant de maquettes de monuments commémoratifs … On nage dans le symbole et chaque objet irradie ici d’une parcelle de puissance.

Le plus « représenté » de nos souverains, la vedette, c’est sans aucun doute Henri IV. De son vivant, naturellement – et j’attends avec impatience l’imminente exposition des portraits officiels de Rubens au musée du Luxembourg – et aussi à partir des années 1815 sous la Restauration.

C’est le bon roi emblématique, ressorti des cartons par Louis XVIII. Nettement plus plébiscité que Saint-Louis alors que l’on peut admirer une superbe peinture du roi chevalier en armure par Le Greco (vers 1590 – 1600).

IMG_1371

IMG_1374

Ne pas rater, à droite de l’entrée, la ravissante petite triade d’Osorkon II (vers 874 – 850 avant J-C) en or, lapis-lazuli et verre rouge et, un peu plus loin, la série des 12 petits bustes italiens des Césars (XVIIIème siècle) sculptés dans des pierres dures.

IMG_1372

IMG_1373

Une évocation très subtile de l’image du pouvoir à travers les siècles et les régimes politiques, qui fait penser aux formes modernes de la communication politique : elles ne nous montrent plus nos dirigeants sur un cheval, ou engoncé, comme Louis XVI, dans un énorme manteau de cour, mais de temps en temps …

A noter : les cartels, très clairs, sont rédigés d'abord en anglais pour nos visiteurs étrangers et l'on donne un peitt diagramme des régimes politiques de la France pour permettre à chacun de se situer dans le temps ! C'est bien ...et, comme chaque premier dimanche du mois, c'est gratuit aujourd'hui !

 

 

 

 

 

 

 

Théâtre du pouvoir, exposition à la Petite Galerie au premier étage de l’aile Richelieu, musée du Louvre, jusqu’au 2 juillet, tous les jours sauf le mardi.

Posté par mpbernet à 10:03 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire