Bigmammy en ligne

08 août 2018

Le coeur converti, roman de Stefan Hertmans

Coeur converti

Itinéraire d’une enfant pourchassée …ou la terrifiante épopée de la fille d’un seigneur Viking de Rouen, née quatre ans après la bataille d’Hastings, tombée amoureuse de David, le bel étudiant fils du rabbin de Narbonne venu parfaire ses études à la célèbre yeshiva normande. Ils s’aiment, ils fuient vers le sud à pied ou sur le dos d’une mule tout comme la vierge Marie, bravant les périls et surtout les chevaliers normands partis à la recherche de la belle Vigdis-Adélaïs-Sarah-Hamoutal.

Cruel 11ème siècle : l’intolérance y règne et les dangers sont terrifiants : ours dérangés dans leur tanière, serpents, chrétiens voulant venger le Christ. Le jeune couple parvient à Narbonne, chez les parents de David. Vigdis se convertit et leur mariage est célébré, elle met au monde deux enfants, mais ils doivent fuir toujours plus loin, jusqu’au village de Monieux, aujourd’hui dans le Vaucluse, au sein de la petite communauté juive correspondante du beau-père.

Stefan Hertmans, né à Gand en 1951, est un écrivain d’expression flamande célèbre dans son pays mais bien peu connu en France. Il possède une maison dans ce petit village provençal où eut lieu en 1096 un pogrom et va remonter le temps et tous les lieux où sont passés David et Hamoutal, le nouveau nom de Vigdis, la prosélyte fugitive dont on retrouve la trace dans les documents exceptionnels découverts dans la genisah de la synagogue Ben Ezra de Fustat – l’ancien nom du Caire.

Ni traité d’archéologie, ni roman d’aventure, ou plutôt les deux, le récit est envoûtant : on veut savoir comment la belle jeune femme traverse les pires épreuves qu’un être humain puisse supporter, on rencontre les sauvages chevaliers de la première croisade prompts à assassiner tous ceux qui ne pensent pas comme eux puisque « Deus lo volt ».

L’antisémitisme ambiant a des racines bien profondes … et le siècle d’or des cathédrales et abbayes romanes bien des aspects repoussants. Un roman qui invite à méditer sur les conflits actuels de religions et le sort des fuyards des guerres, en se remémorant par exemple l’ouvrage d’Amin Maalouf : « Les Croisades vues par les Arabes ».

Le cœur converti, roman de Stefan Hertmans (De Bekeerlinge), traduit du Néerlandais par Isabelle Rosselin, édité chez Gallimard. 370 p., 21,50€

 

Posté par mpbernet à 07:06 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire