Bigmammy en ligne

08 septembre 2022

Henri IV, biographie de Jean-Christian Petitfils

 

Henri 4

S’il est un roi de France qui évoque une foule de clichés et dont l’image est souvent éloignée de la vérité historique (à part celle de "vert-galant" !), c’est bien celle du bon roi Henri (1553 – 1610), tant sa légende de roi-modèle demeure prégnante …

Ce que j’apprécie particulièrement dans l’œuvre monumentale de Jean-Christian Petitfils, c’est sa manière de nous relater tous les détails de la vie mouvementée du premier roi Bourbon, mais dans un style qui fait de son ouvrage un véritable « page turner ».

Consulter la bibliographie de l’auteur donne en effet le vertige. Malgré le fait que les historiens universitaires ne le reconnaissent pas toujours comme un des leurs, il termine avec ce livre le cycle des 5 rois Bourbons qui ont façonné la France en un Etat centralisé, doté d’une administration efficace, avec des caractéristiques pérennes – quoi que pas toujours favorables comme le déséquilibre rémanent des finances publiques, mais aussi la quête d’un équilibre européen.

Effectivement, J-C Petitfils n’est pas sorti tout armé de l’Université, mais nous aurions pu nous croiser rue Saint Guillaume. Il fit d’abord une brillante carrière dans une banque d’affaires avant de se consacrer à la recherche historique. J’ai eu le plaisir d’avoir pour collègue sa sœur cadette, Marie-Annick T. qui me racontait que dès qu’il avait le moindre loisir et pendant ses vacances, il s’enfermait dans les archives pour amasser sa documentation …

Jean-Christian_Petitfils_en_2012

Cette biographie nous plonge au cœur de l’histoire mouvementée de la France de la fin du XVIème siècle. Un chaos indescriptible depuis les progrès de l’hérésie protestante qui va trouver son acmé lors des massacres de la Saint Barthélémy le 24 août 1572 avec 10000 morts (3000 à Paris, les reste en Province). A ce propos, nous venons de dépasser les 450 ans de ce terrifiant événement, personne ne l’a souligné …).

La France est déchirée entre les Huguenots et les Ligueurs dominés par le clan des Guise, ducs de Lorraine, ultra-catholiques, et prétendants au trône de France. (Comme quoi cette frange du spectre politique français continue sous d’autres formes aujourd’hui …).

Chaque camp fait appel à des subsides extérieurs (en financements ou en troupes d’appoint). Il y aura 8 guerres de religion. Le point crucial en est le principe de légitimité du pouvoir, sans cesse contesté (encore un sujet rémanent !).

Les Valois n’ont pas d’héritier mâle à la suite de l’assassinat d’Henri III (déjà !). La loi salique exclut les femmes, le roi ne peut être ni un étranger, ni un bâtard même légitimé, ni protestant … Sur son lit de mort, Henri III désigne son cousin et beau-frère Henri de Bourbon comme son héritier légitime. Mais celui-ci est protestant et son épouse Marguerite, stérile. Il devra donc abjurer, faire annuler son mariage par Rome, se remarier à une princesse catholique, et lui donner au moins un fils ...

Plus de trente années de guerres civiles et de changements de religion pour Henri de Bourbon : son objectif essentiel est de rétablir la paix, reconquérir sans cesse et à la pointe de l'épée son royaume contre les visées sécessionnistes de ses adversaires et rétablir la manifestation de la légitimité de l’Etat. Henri est un pragmatique : ayant opté à plusieurs reprises pour l’une ou l’autre confession, il n’est ni un sceptique ni un athée.  Mû par un sentiment religieux profond, il s’interroge et incline au relativisme : ne serions-nous pas tous chrétiens ?

L’Edit de Nantes est de ce point de vue un pis-aller, il mécontente toutes les parties, y compris le roi. Mais c’est un pas vers la séparation des Eglises et de l’Etat, vers une forme de laïcité à la française.

Avec Henri IV commence en fait la première étape de l’absolutisme, force centralisatrice et modernisatrice de l’Etat, en commençant par la reprise du contrôle administratif des villes, puissances urbaines à visées centrifuges. En cela, le livre de Jean-Christian Petitfils constitue aussi un manuel historique de science politique sur l’origine de l’esprit des Lumières et les principes de résistance au pouvoir absolu quand celui-ci dérape (comme à l’occasion de la Saint Barthélémy).

 

Henri IV, biographie de Jean-Christian Petitfils, édité chez Perrin, 844p., 29€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Merci pour cette nouvelle référence, j’ai pu écouter, un peu par hasard, les émissions diffusées sur France Culture l’après-midi la semaine dernière concernant la Saint Barthélemy, elles sont disponibles en podcasts je pense, 30 minutes chacune. De nouveaux éclairages, c’était intéressant.
    Bon courage pour les jours à venir

    Posté par Brigitte, 08 septembre 2022 à 13:33

Poster un commentaire