Bigmammy en ligne

06 novembre 2011

L’exercice de l’Etat, film de Pierre Schoeller

La critique de Claude :

afficheUne grande salle pleine hier soir à la Rotonde Montparnasse pour voir « l’Exercice de l’Etat » : le public a raison de faire fête à ce film.

La politique s’est-elle remise à passionner les Français ?

Coup sur coup, deux excellents films, dramatiques et vrais, "la Conquête" et l’Exercice de l’Etat, sont venus réveiller un genre bien sacrifié en France, où, faute de travailler la vraisemblance, les scénarios confinent souvent au ridicule.

michelblanc

Rien de tel ici : Pierre Schoeller, scénariste de profession, nous confronte à la réalité des ministres : impossible de reprendre haleine dans une journée formatée par la dictature des médias,  la trahison des « amis », la confrontation aux vrais gens dont on ne sait pas résoudre les problèmes essentiels.

La violence sanglante des accidents – malheureusement inspirés de faits réels -, celle, grossière, des couloirs de Matignon ou de l’Assemblée, celle, perverse, des choix politiques, enfin l’omniprésence de l’alcool et de la cigarette, rendent ce film encore plus irrespirable et nauséeux.

chauffeurAlors, on plaint sincèrement ce ministre, joué à la perfection par Olivier Gourmet, jusqu’au moment où on le voit lâcher ses convictions en rase campagne.

On compatit aux souffrances inévitables du directeur de cabinet (Michel Blanc) qui écoute du Malraux comme certains écoutent du Brahms, on admire le jeu juste de l’Homme symbolisant le Peuple sacrifié (Sylvain Deblé) ou du Premier Ministre plus vrai que nature (Eric Naggar), et de tous les seconds rôles, ce qui atteste de la qualité de la direction d’acteurs.

Posté par Bigmammy à 10:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Je suis d'accord avec Claude. Film éprouvant, passionnant, qui laisse une sensation de tristesse infinie. Les comédiens et la mise en scène sont exceptionnels.
    C.

    Posté par cilcé, 06 novembre 2011 à 15:37
  • L'exercice contre la conquête

    Pour ma part, j'ai préféré de loin L'Exercice de l'Etat (fiction réaliste) à La Conquête (docu-fiction de "reconstitution", que vous ne faites d'ailleurs qu'évoquer sans développer le film dans votre billet). "La dictature des média", je pense qu'elle est désormais "intériorisée": les hommes politiques, dans ce film, cherchent à "communiquer" pour exister contre leurs "concurrents" (leurs collègues!), avec la "chargée de com'" derrière; les média, ils les instrumentalisent pour leur délivrer le message qu'ils souhaitent faire passer, j'ai assez peu eu l'impression de détecter dans ce film une réelle "indépendance critique" desdits médias!
    (s) ta d loi du cine, "squatter" chez Dasola

    Posté par ta d loi du cine, 17 décembre 2011 à 00:26

Poster un commentaire