Bigmammy en ligne

13 octobre 2012

Ne cédons pas à la provocation ...

chirurgiens

J'ai déjà parlé de ce pamphlet médiatico-pharmacologique qui suscite à la fois enthousiasme ches les acheteurs et indignation chez les médecins. Il faut croire que les hypocondriaques sont légions en France puisque les 12000 premiers exemplaires du bouquin ont été vendus le jour même de la parution - appuyée par une couverture médiatique très incitative -  et que l'éditeur a prévu une nouvelle édition de 200000 exemplaires.

Moi, je me suis tout de suite alarmée pour ce qui m'intéresse : les médicaments contre l'excès de cholestérol. Mais, il n'y a pas que ça. Le corps médical se mobilise aujourd'hui en soulignant la dangerosité de stopper un traitement de longue haleine sur des allégations pour le moins "gratuites" de deux vieux mandarins provocateurs ...

stétoscope

Selon "Le Figaro" du 11 octobre, plusieurs sociétés savantes, comme la Fédération française d'allergologie, ont porté plainte auprès du Conseil de l'Ordre des médecins : "Les Professeurs Debré et Even (..) croient pouvoir qualifier de désastreux le bilan de la méthode de désensibilisation et traiter les praticiens de cette spécialité médicale reconnue de "gourous", de "charlatans" ou de "marchands d'illusion". Le Professeur Michel Marre, président de la société francophone du diabète, déclare : "Ce livre est scandaleux et dangereux, il risque de provoquer des morts et repose sur des affirmations dénuées de preuves." Les cardiologues - dont le mien - sont également furieux : "certains écrits des professeurs Even et Debré sont en contradiction flagrante avec les données scientifiques admises par l'ensemble de la communauté médicale." déclare le professeur Gérard Helft. Le professeur Eric Brucker : "Le message de fond concernant le cholestérol et les maladies cardio-vasculaires est terriblement faux."

faculté

Alors, ne laissons pas entamer notre confiance en nos thérapeutes, qui réussissent à nous sauver de maladies très graves et autrefois mortelles (j'en sais réellement quelque chose !), malgré notre propension à manger n'importe quoi, n'importe comment, à fumer plus que de raison, à ne pas faire assez de sport, à conduire trop vite ou sous l'effet de l'alcool ou des tranquillisants ...

Posté par mpbernet à 13:48 - Coup de gueule - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Oui, tout comme toi je crois vraiment qu'il faut résister à la tentation de se faire peur en lisant ce genre de choses...
    Aucun traitement à moyen ou long terme ne doit être arrêté du jour au lendemain et sans avis médical.
    C'est vraiment désolant de se faire de l'argent sur la peur et l'angoisse des patients...

    Posté par Agothtale, 13 octobre 2012 à 16:09
  • Debré n'a jamais été une sommité médicale mais médiatique...

    Le Médecin est le seul habilité à donner et/ou arréter le traitement

    Il est bon de le dire & redire

    Posté par Martine, 13 octobre 2012 à 16:53
  • Malheureusement le pouvoir des médias est très grand et les personnes fragiles sont influençables devant des titres impressionnants comme "professeur, sommité".
    Remercions les progrès de la médecine qui nous permettent de garder plus longtemps les gens que l'on aime .

    Posté par Fantaisine, 14 octobre 2012 à 08:15

Poster un commentaire