Bigmammy en ligne

05 mai 2014

Le collier rouge, roman de Jean-Christophe Rufin

Il est bien rare que j’éclate en sanglots à la lecture d’un roman … c’est pourtant ce qui m’est arrivé en refermant ce court livre, tellement l’émotion de cette histoire,  vraie à l’origine,  m’a saisie. Encore une fois, Rufin a du feeling avec les animaux - j'avais beaucoup aimé "Un léopard sur le garrot" !

Rufin

Nous sommes en août 1919, dans une petite ville du Berry, par cet été de canicule. Un bâtiment provisoirement converti en prison militaire abrite un seul et unique prisonnier, gardé par son geôlier. Devant la prison, son chien l’attend, depuis qu’il a été enfermé, le jour du 14 juillet. Et, sans trêve, jour et nuit, ce chien tout couturé, maigre à faire peur, aboie. Jusqu’à en tomber d’inanition.

Jacques Morlac est revenu sain et sauf de la Grande Guerre. C’est un héros, décoré. Il a défendu la Nation mais, en même temps, il la vomissait. Son juge militaire, Hugues Lantier du Grez, va tenter d’analyser les raisons profondes du geste fou qui a conduit ce soldat à risquer une grave condamnation.

Car l’ambiance n’est plus aux accents guerriers. Les principes vacillent. Trop d’hommes ont été fauchés dans leur prime jeunesse. On a besoin de tous les bras pour reconstruire. Ce sera l’œuvre du commandant : comprendre, convaincre malgré lui  l’homme qu’il interroge, de son erreur. Car ce livre, qui ferait une magnifique pièce de théâtre, est fondé sur l’apparence des choses, la distorsion, la fausse appréciation, l’orgueil, le malentendu, la solitude.

Et le personnage central de cette histoire, c’est Guillaume, le chien. Ce chien qui a accompagné Jacques Morlac jusque sur le front de l’Armée d’Orient, dans la tranchée, avec les Russes et contre les Bulgares. Ce chien courageux, loyal et fidèle, comme le chien Jacquot qui a reçu la Croix de Guerre en 1918 et dont la photographie figure sur le bandeau de présentation du livre.

Un court ouvrage, certes, mais écrit avec la simplicité de la grâce. Une sorte de conte, un hommage aussi. Une merveille finement ciselée qui se lit trop vite !

Le collier rouge, roman de Jean-Christophe Rufin – de l’Académie française – publié chez Gallimard, 156 p. 15,90€.


Posté par mpbernet à 08:20 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Il était déjà dans ma liste, j'aime bien ses écrits.
    Moi c'est Le Clézio qui m'émeut beaucoup.

    Posté par Martine, 05 mai 2014 à 09:52

Poster un commentaire