Bigmammy en ligne

09 mars 2016

Pour qui sonne le glas - roman d'Ernest Hemingway

 

pourqui

La critique de Claude :

« Ne demande jamais : pour qui sonne le glas ? il sonne pour toi ». Cet avertissement du poète anglais John Donne (XVIIème siècle) inspire le cinquième roman d’Ernest Hemingway, dominé par la mort inéluctable.

Robert Jordan, un jeune universitaire américain, engagé pour la République espagnole dans les Brigades internationales et devenu un expert des « opérations spéciales », prépare dans la montagne de Ségovie le dynamitage d’un pont routier essentiel aux troupes franquistes.

Comme il ne dispose pas de moyens de repli, il est sûr que l’opération, même réussie, lui coûtera la vie, ainsi qu’à ses compagnons maquisards, y compris la jeune Maria, qu’il aime.

Mais, petit-fils d’un héros de la Guerre de Sécession, calme et résolu, il accepte la mort et prépare donc soigneusement l’attentat qui lui vaudra d’être poursuivi et tué par les franquistes. Il découvre que les petits paysans qui l’entourent savent dominer leur peur pour accomplir leur devoir.

Le roman est sorti en 1940, et s’enrichit de l’expérience acquise par Hemingway comme correspondant de guerre en Espagne de 1936 à 1939, beaucoup plus intéressante que la vie parisienne de l’auteur qui marque les œuvres des années 20  (cf les notes de lecture sur « Le soleil se lève aussi » et « Paris est une fête ».)

On trouvera aussi dans ce roman un tableau passionnant de l’Espagne en guerre, côté républicain, qui est confirmé par les historiens de référence de cette période (Hugh Thomas, Bartolome Benassar, Antony Beevor notamment).

Donc, si vous voulez relire Hemingway, commencez donc par ce magnifique livre.   

Pour qui sonne le glas ? roman d’Ernest Hemingway (1940) traduit de l’américain par Denise Van Moppes- édité par Gallimard-Folio, réédition de 2014, 499 p. 8,70 € en format traditionnel, 8,49 en format Kindle ... cherchez l'erreur .....

Posté par Bigmammy à 07:57 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire